Most Viewed

Categories



Header Ad

Fête de Tabaski : comment avoir un mouton pour le sacrifice? C’est l’équation du moment !

La fête de Tabaski ou fête de mouton approche à grands pas. Malgré l’état d’urgence et la fermeture des lieux de culte, les autorités guinéennes ont autorisé exceptionnellement les fidèles à s’acquitter de leur devoir religieux dans les mosquées. Une nouvelle qui fait plaisir aux musulmans. Mais nombre d’entre eux se demandent comment avoir le mouton à immoler le jour de la fête.

C’est un devoir pour tout musulman disposant les moyens d’immoler un mouton pour distribuer la viande à ses voisins à l’occasion de cette fête.

Dans les différents marchés de bétails de Conakry, plusieurs citoyens rencontrés jugent les prix excessifs. Le prix varient selon la taille ou le poids de l’animal mais le moins cher se négocie à 800 mille francs guinéens au marché de Yimbaya, dans la commune de Matoto à Conakry. « Il y a vraiment suffisamment de moutons comme vous le voyez mais c’est trop cher même nos moutons à plus forte raison ceux qui sont importés du Mali. Moi je voulais en acheter un mais, c’est au dessus de mes moyens.  Les moutons de 800 mille là sont trop petits, ça ne fera pas mon affaire. Je préfère acheter de la viande ou du poulet, c’est mieux….», explique Ousmane Barry, père de Famille.

Comme ce premier intervenant, beaucoup d’autres sont répartis les mains vides. Par contre d’autres ont réussi à en acheter même s’il a fallu pour certains revoir les plans.

D’après plusieurs vendeurs, la crise sanitaire et l’état des routes sont à la base de cette hausse du prix du bétail dans les marchés de Conakry.

Thierno Bah pour voxmeteore.info

    Laisse Ton Commentaire

    Your email address will not be published.*

    Header Ad


    Forgot Password