Most Viewed

Categories



Header Ad

Guinée : deux corps momifiés découverts dans la demeure d’un officier de la douane

Le corp sans vie d’un jeune homme d’une vaingtaine d’année a été retrouvé dans une fosse septique le jeudi dernier à Léfourédagha dans la prefecture de coyah. Selon les temoignages, le jeune aurait été battu par le garde du corps d’un officier de la douane en service à Beyla.

Moussa camara chauffeur de profession, agé d’une vingtaine d’année, c’est la victime d’un assassinat la nuit du dimanche au lundi dernier à Léfourédagha dans la préfecture de coyah.

Selon des temoins, la victime aurait passé la journée du dimanche à travailler au chantier d’un des officiers de la douane guinéenne reconnu dans le quartier sous le nom de Mamadi Soumaoro. Après la journée de travail, le jeune aurait reclamé son salaire qui s’éléverait à 100 000 fg selon la victime, et 50 000 fg selon le consessionnaire. De tractations en tractations, l’officier aurait ordonné sa garde de bastonner le jeune. C’est après 4 jours que le corps de Moussa Camara a été retrouvé dans une fosse septique non loin du chantier explique le frère de la victime  N’fa Moussa Camara « Le douanier a dit a son garde de corps d’aller prendre mon jeune frère, il l’a poursuivi. A son retour, il a distribué les 50 milles du petit aux autres. C’est entre 4h et 5h du matin que mon jeune frère a été tué avant de jeter son corps dans une fosse septique » a-t-il témoigné.

Informés de la decouverte du corps le jeudi matin, les habitants du quartier se sont mobilisés pour detruire le bâtiment.

Dans cette opération, les jeunes auraient decouvert deux autres corps d’albinos momifiés dans la consession du douanier.

« quand les jeunes sont revenus fachés, ils m’ont montré une photo du capitaine au milieu de deux albinos momifiés. Ces derniers ont été trouvé à l’interieur de la maison »

Decédé la nuit du dimanche au lundi, la victime devait rejoindre Boké le lundi matin oû elle avait décroché un contrat dans les mines.

L’affaire serait devant la justice et pour l’instant, plusieurs personnes seraient déjà en détention pour des fins d’enquête.

Imedias.net

    Laisse Ton Commentaire

    Your email address will not be published.*

    Header Ad


    Forgot Password