Most Viewed

Categories



Header Ad

Les membres du FNDC arrêtés ont été inculpés et mis sous mandat de dépôt

Le samedi 12 octobre, six  (6) membres du Front National pour la Défense de la Constitution ont été arrêtés par la gendarmerie et conduits à la Direction de la police judiciaire. Ce mardi ils ont été déférés devant le parquet de Dixinn et inculpés pour incitation à la haine. Le procès est prévu ce mercredi 16 octobre.

 Ces six (6) membres du FNDC sont le coordinateur national Abdourahmane Sanoh, Ibrahima Diallo, Sekou Koundouno, Bill de Sam, Bailo Destin en main et Abdoulaye Oumou Sow. Depuis samedi ils ont tous été arrêtés et transférés à la DPJ pour des fins d’audition à la suite de l’appelle à manifestations qu’ils ont lancé. Trois jours après, ils ont été déféré ce mardi 14 octobre  devant le tribunal de première instance de Dixinn. À l’issue de l’audition devant le juge d’instruction, ils ont été inculpés pour incitation à la haine et mis sous mandat de dépôt à la maison centrale de Conaky.

Maître Lansana Beavogui, leur avocat, a rassuré que ces clients ont le moral au top ” Le procès s’ouvre demain au TPI de Dixinn. Ils vont très bien. Nos clients ont le moral au beau fixe et restent sereins. Ils savent qu’ils n’ont rien à se reprocher, donc pas de raison qu’ils n’aillent pas bien; On vient de se séparer et je vous assure qu’ils se portent à merveille et iront à l’audience de demain », a laissé entendre l’avocat du FNDC.

Les cinq leaders du Front National pour la Défense de la Constitution, après le TPI de Dixinn, ont été transférés à la prison civile  de Conaky où ils passeront leur première nuit.

Il faut rappeler que les manifestations dans les rues de la capitale et certaines villes de l’intérieur du pays continuent toujours.

    Laisse Ton Commentaire

    Your email address will not be published.*

    Header Ad


    Forgot Password