Most Viewed

Categories



Header Ad

Acte de vandalisme à Kankan: le GOHA menace de fermer les commerces en cas de non indemnisation des victimes

Dans sa note adressée aux autorités du pays, le Groupe organisé des hommes d’affaires a exigé des réparations immédiates des victimes d’actes de vandalisme survenus dans la ville de Kankan le lundi 7 janvier 2020.

“Le Groupe organisé des hommes d’affaires tient à témoigner sa compassion aux victimes de ces actes qui montrent une fois de plus que la sécurité des opérateurs économiques dépend du bord politique dont on relève”, c’est par ce paragraphe que le GOHA a réitéré son indignation face à ce scénario.

Les boutiques, magasins et le siège de l’UFDG ont été les principaux endroits touchés lors de ces actes de révoltes des jeunes.
Sur ce, le GOHA exige des autorités, l’indemnisation des victimes de ces actes qui se sont produits sans que rien ne soit fait pour l’empêcher, évoque le président du GOHA. “Comme si c’est elles qui en étaient des commanditaires. Cette indemnisation devant être étendue à toutes les victimes des différentes crises que le pays a connu”, a-t-il interpellé.

“Si cela n’est pas fait dans un bref délai, les commerçants se verront dans le droit d’engager des actions de désobéissance civique, notamment le non paiement des taxes”, a averti Abdallah Chérif.

“En tout état de cause, le GOHA tient les autorités administratives de Kankan responsables de ces actes car, protéger les citoyens et leurs biens relève de leurs missions régaliennes. Or, la carence de l’Etat dans l’accomplissement de sa mission est une faute qui engage sa responsabilité”, indique la déclaration.

Dans l’esprit de soutien au FNDC pour ses marches de protestation contre le projet de changement de Constitution, le Groupe organisé des hommes d’affaires (GOHA) a réitéré son invite à l’endroit des commerçants de fermer tout commerce à partir du 13 janvier 2020 sur toute l’étendue du territoire.

Ceci, “conformément aux consignes du FNDC afin d’apporter leur soutien aux actes de désobéissance civique”.

La rédaction

    Laisse Ton Commentaire

    Your email address will not be published.*

    Header Ad


    Forgot Password