Header Ad

Most Viewed

Categories

Header Ad



Lutte contre la désertification UNCCD/COP 14 : Participation de l’ONG guinéenne AGEDD

Participation de l’ONG Association Guinéenne d’Eveil au Développement Durable (AGEDD) à  la Convention des Nations Unies pour la lutte contre la désertification (UNCCD)/COP 14  à New-Delhi du 2 au 13 Septembre 2019.

La 14ème Convention des Parties (COP14) s’est tenue à New-Delhi du 2 au 13 septembre 2019. Elle a connu 8000 participants, venant de près de 197 pays dont 95 ministres, selon le ministre Indien de l’environnement, du changement climatique et des forets, M. Prakash Javadeka.

Le premier ministre Indien Narandra Modiet et son homologue Ralph E Gonzales, premier ministre de la Saint Vincent Grenadienne ont participé à la session inaugurale de la convention.

Le nouveau cadre stratégique 2018-2030 de la Convention constitue l’engagement mondial le plus complet. Il vise à atteindre la neutralité de la dégradation des terres. Par la restauration de la productivité de vastes étendues de terres dégradées, l’amélioration des moyens de subsistance de plus de 1,3 milliard de personnes et la réduction des impacts de sécheresse sur les populations vulnérables. Ainsi, pour construire un avenir qui évite, minimise et inverse la désertification / la dégradation des sols et atténue les effets de la sécheresse dans les zones touchées à tous les niveaux … Le but, est de créer un monde neutre en matière de dégradation des sols, compatible avec le Programme de développement durable à l’horizon 2030.

La COP est l’organe suprême de la prise de décision. Ses organes auxiliaires sont : Le Comité chargé de l’examen de la mise en œuvre de la Convention (CRIC), le Comité de la science et de la technologie (CST) et le comité de suivi global (Comitee of Wound). Ces organes constituent le mécanisme de suivi, évaluation et de validation des engagements.

Les thématiques abordées lors de la convention sont les suivantes :

  • Le lien entre dégradation des terres et le changement climatique,
  • Des recommandations sur les droits des femmes à l’accès à la propriété foncière au même titre que les hommes
  • Comment s’appuyer sur les agriculteurs en leurs facilitant l’accès aux terres va contribuer à restaurer les terres
  • Lutter contre la sécheresse et les tempêtes de sables
  • La mise en place d’une chaîne de valeur durable et s’appuyer sur le mécanisme globale pour augmenter les investissements agricoles essentiellement en Afrique ou le désert progresse

Le vice-secrétaire général des Nations Unies et Secrétaire Exécutif des Nations Unis pour la lutte contre la désertification Mr Ibrahima Thiaw déclare être « réjouit du fait qu’en fin les pays accordent de l’importance et reconnaissent que la restauration des terres représente un moyen efficace pour lutter contre le réchauffement climatique en évitant que le carbone enfuit dans les sols ne s’échappe dans l’atmosphère ».

De l’autre côté, les organisations de la société civile (près de 800 accréditées dont 40 sponsorisées par l’UNCCD) ont activement participé aux débats. Elles ont contribué aux tables rondes portant respectivement sur « Terre, climat et énergies renouvelables », « Communautés rurales et urbaines : échouer ou prospérer ensemble » et « Promouvoir un mouvement mondial pour la remise en état des écosystèmes ».

La première session de dialogue ouverte impliquant la société civile s’est tenue le 05 septembre 2019 sur la question du régime foncier et accès aux terres. Les dialogues interactifs étaient axés sur : « Une approche axiologique de la gestion responsable des sols », « Des terres saines pour une population saine », et « Promouvoir la mise en place de chaînes de valeur durables pour les entreprises rurales ».
La deuxième session de dialogue ouverte du 11 septembre 2019 portait sur « la coopération intergénérationnelle pour la restauration des terres, y compris la sécurité du régime foncier, les emplois verts et la migration ».

Les 5 priorités de la société civile de cette année furent :

1. Reconnaissance par les décideurs, les institutions financières et autres que les initiatives menées par les communautés contribuent à la neutralité de la dégradation des terres NDT (neutralité en matière de dégradation des terres).

2. La sécurité foncière des communautés en général et des femmes et des jeunes en particulier doit être garantie par une décision de la COP14 de la CCD sur la mise en œuvre des ODDs.

3. La participation de la société civile et en particulier des groupes de femmes aux processus de prise de décision concernant l’objectif de neutralisation de la dégradation des terres et les plans nationaux contre la sécheresse est essentielle pour garantir la durabilité.

4. Les finances doivent être accessibles et appropriées pour les organisations de la société civile soutenant les communautés, en particulier les femmes, dans la réalisation du NDT (neutralité en matière de dégradation des terres) et / ou le suivi de la mise en œuvre des projets NDT(neutralité en matière de dégradation des terres).

5. Transformer notre société afin de parvenir à une plus grande durabilité et à une plus grande équité, en particulier en ce qui concerne le genre.

La COP14 a aussi connu la présence des grandes célébrités qui s’investissent pour la cause environnementale notamment Rikey Kejartist Indien, Baba Maalartist Sénégalais, tous les  deux ont reçu des « trophées d’ambassadeurs des Nations- Unies pour la lutte contre la désertification », il y avait aussi Sadhguru spiritualiste Indien, Hindou Oumarou Ibrahim activisteTchadienne et brand ambassadeur de Nations Unies (qui a donné son accord pour être membre d’honneur de l’AGEDD).

Il y a eu également plusieurs réunions parallèles (side évents), autres conférences, remises des trophées  et expositions sur des initiatives environnementales.

A l’issue de la convention, il y a eu des documents de délibération du comité exécutif de la COP sur « la déclaration de Delhi » qui seront approuvés par les parties et disponibilisés sur le site web des Nations Unies pour la lutte contre la désertification.

L’ONG AGEDD (Association Guinéenne d’Eveil au Développement Durable) a été représenté à la COP14 par M. Balde Mamoudou Korsé en tant qu’acteur de la société civil Guinéenne.

    Laisse Ton Commentaire

    Your email address will not be published.*

    Header Ad


    Forgot Password