Most Viewed

Categories



Header Ad

Guinée : un homme malade refusé par plusieurs structures de santé de Conakry

Conakry, Guinée : Mercredi 10 juin, les agents de la protection civile ont eu leur galère de l’année. Un homme auquel ils ont porté secours vers 11 heures dans les encablures du grand marché Matoto, a été refusé par des structures sanitaires de la capitale.

Nous avons assisté en direct à une des plus surréalistes ! Un agent de la protection civile, a voulu faire comprendre à l’opinion, les difficultés rencontrées en ce moment lorsque des équipes assistent dans les rues, les personnes démunies ou malades.

Ce mercredi, non loin du marché Matoto, un homme dont l’identité n’est pas connue, s’est effondré dans la rue à la suite d’un malaise, selon des témoins. Les administrateurs du marché de Matoto ont été appelés pour apporter secours à l’inconnu. Ces derniers, à leur tour, ont demandé l’intervention d’une équipe de la protection civile. Vers 11 heures, une ambulance de la protection civile y a pointé le nez et embarqué l’homme qui parlait à peine. Les agents ont pris soin d’embarquer un administrateur du marché Matoto pour être le garant et témoin des faits.

La première direction est le Centre de santé de Matoto, non loin. là-bas, il est opposé un refus catégorique à l’ambulance de déposer la malade. Direction le CHU Donka où est installé le plus grand centre de traitement épidémiologique. Les médecins refusent aussi de rejoindre ce malade inconnu et le service des Urgences est le mieux indiqué, dit un médecin.

Devant le service des Urgences, le même refus. Là, en ligne, nous avons assisté aux discussions. Les agents de la protection civile étaient à bout de souffle. Il était 17heures et l’ambulance gardait toujours son malade devenu « encombrant ». Les appels téléphoniques n’ont rien pu.

Sans solution, les agents de la protection civile ont eu une seule idée : déposer le malade à l’Infirmerie de la sûreté urbaine.

Ce matin, malheureusement, l’homme a rendu l’âme, sans qu’il ne bénéficie de soins appropriés dans son propre pays !

Ce fait est loin d’être isolé. Les équipes de la protection civile, en ces temps de covid-19, ont des exemples à foison, démontrant la réticence des services de soin à recevoir des malades qui ont besoin d’assistance.

Un malade de covid-19 a d’ailleurs passé toute la journée dans l’ambulance des Sapeurs pompiers, pour être pris en charge après minuit au CTE Donka, nous confie un commandant de la police nationale.

A l’en croire, le service des Sapeurs pompiers est bien dans son rôle de porter assistance aux personnes, offrir les premiers soins et déposer les malades dans les structures de santé appropriés.

« C’est de la méchanceté du guinéen », regrette-t-il, qui est à la base de tels comportements.

Guineetime

    Laisse Ton Commentaire

    Your email address will not be published.*

    Header Ad


    Forgot Password