Most Viewed

Categories



Header Ad

Conakry : Un homme de 55 ans, s’entretient sexuellement avec deux enfants dans un motel

L’Office de Protection du Genre, de l’Enfance et des Mœurs(OPROGEM) a de nouveau présenté un présumé auteur de viol, ce jeudi 03 septembre. Il s’agit d’un homme du nom d’Ibrahima Bah, marié à deux femmes, père de 9 enfants et âgé d’une cinquantaine d’années. Cet individu est accusé de viol sur deux mineures âgées respectivement de 13 à 15 ans.

Face aux hommes de médias, sieur Ibrahima Bah a reconnu avoir entretenu des relations sexuelles avec les deux amies dans un motel de la place, mais il a nié en bloc les éléments constitutifs de viol dans cette affaire.

« Je n’ai violé personne, je n’ai brutalisé personne. C’est par consentement que j’ai eu à jouer avec elles. C’est des filles majeures que moi j’ai considérées, je ne connais pas leur acte de naissance. Nous nous sommes entretenus dans un motel», s’est-il défendu avant de relater les faits qui l’ont lié à ces deux enfants:

« La plus grande (âgée de 15 ans) m’a dit qu’elle a un anniversaire à faire le 31 août. Pour cela je dois l’aider. Je lui ai dit que je donnerai les 200 000gnf le 25 août, mais avant ça on peut s’entretenir. C’est ainsi on est allé dans un Motel. On s’est vu là-bas pour la première fois. Et la deuxième fois elle est venue avec sa copine. Nous sommes parties au motel ensemble. J’ai voulu laissé sa copine à l’entrée mais elle est entrée pendant que je payais la chambre. Quand je lui ai demandé elle dit qu’elle veut pisser. Je lui ai de pisser et qu’elle sorte vite. Quand elle a fini de pisser, elle est restée assise, son amie lui a demandé si elle veut faire l’amour, elle a dit oui. C’est ainsi on a fait l’amour à 3  ensemble dans la même chambre », a expliqué l’accusé.

Ces arguments ont été carrément démentis par l’une des deux filles qui dit avoir été menacée par sieur Bah :

« Au moment où nous nous lavions, il m’a filmée dans son téléphone. Lorsque j’ai fini il m’a montré la vidéo et m’a menacée que si je ne fais pas ce qu’il veut qu’il va mettre la vidéo sur Facebook. Je n’ai pas accepté. La deuxième fois lorsqu’il m’as appelée il m’a dit de le trouver à côté de ”Mari Faala”. Quand je suis arrivée il m’a dit de le suivre et m’a dit de faire l’amour avec lui. J’ai refusé et je lui ai dit que je ne l’ai jamais fait. Il m’a dit que si je refuse cette fois-ci il va mettre la vidéo sur les réseaux sociaux. J’ai alors cédé. Quand il a fini j’ai vu du sang sur moi mais il m’a rassuré que ça ne va rien me faire. Deux semaines après, il m’a appelée pour qu’on se voie, j’ai dit à mon amie Binta qu’Ibrahima Bah a ma vidéo et me menace avec. Elle m’a alors accompagnée. Quand on est arrivé, il m’a donné un billet de 1000f pour acheter de l’eau. Quand je suis sortie, il a abusé de mon amie aussi. A mon retour, je suis sortie avec mon amie. On voulait fuir mais on n’avait pas de transport, il nous a trouvées à côté de sa voiture et m’as donné 300 000 fg et 150000 fg à mon amie », avance la plus grande.

 Ibrahima Bah a été appréhendé par la BRB de Kaporo en collaboration avec l’OPROGEM. Après la médiatisation, commissaire Marie Gomez, directrice générale de l’OPROGEM a rassuré que le présumé violeur sera devant le ministère public dans les heures qui suivent.

Kalenews.Org

  • Touré
    5 septembre 2020 at 14 h 32 min

    Pure mensonge de la part de la fille. Personne n’a peur de ménace en ce moment en guinée, ce sont des pretextes. Pourquoi elle n’a pas porté plainte quand elle a été menacé par le vieux, ou elle n’a pas expliqué a sa famille que le mr detenait une vidéo d’elle sauf après avoir couché avec elle à plusieur reprise? Nos sœurs d’aujourd’huis sont très dangereuse actuellement. Se sont des superbes menteuses.
    cette fille est une matérialiste qui va certainement finir par se prostituer.

Laisse Ton Commentaire

Your email address will not be published.*

Header Ad


Forgot Password