Most Viewed

Categories



Header Ad

Minneapolis : un reporter noir de CNN arrêté et menotté en plein direct

La scène est surréaliste et fait scandale aux Etats-Unis. Un journaliste noir de CNN, qui couvrait les émeutes de Minneapolis, a été arrêté et menotté en plein direct. Il a depuis été libéré et le gouverneur de l’Etat s’est excusé.

La scène est à peine croyable. Alors qu’il couvrait les émeutes de Minneapolis, ce vendredi matin 29 matin aux Etats-Unis, Oscar Jimenez, un journaliste noir de la chaîne d’information CNN, a été arrêté et menotté en plein direct par la police d’Etat du Minnesota.

Comme on peut le voir dans la vidéo ci-dessous, diffusée à l’antenne par la chaîne, deux autres membres de son équipe ont aussi été arrêtés peu après lui et leur caméra saisie alors que cette dernière continuait à tourner.

La police d’Etat du Minnesota ne leur a dans un premier temps pas indiqué les raisons de leur arrestation. Celle-ci a ensuite expliqué qu’elle leur avait demandé de se déplacer mais qu’ils ne l’avaient pas fait.

“Une violation claire du premier amendement”

CNN a immédiatement demandé la libération de ses trois salariés sur Twitter dénonçant “une violation claire du premier amendement” de la Constitution, qui garantit la liberté de la presse aux Etats-Unis, soulignant que son reporter s’était “identifié” comme journaliste.

Dans un autre tweet, la chaîne s’est aussi émue du fait que la police ait arrêté “un reporter noir” alors qu’ “un reporter blanc” qui couvrait les mêmes évenements pour la chaîne “ne l’a pas été“. 

L’équipe de CNN libérée, le gouverneur s’excuse

Le journaliste et son équipe ont finalement été libérés et le gouverneur de l’Etat du Minnesota, le démocrate Tim Walz, s’est excusé de leur arrestation la jugeant “totalement irresponsable“. 

La ville de Minneapolis est en proie à des émeutes depuis la mort lundi soir d’un Afro-Américain de 46 ans George Floyd, décédé après avoir été arrêté par la police pour avoir écoulé un faux billet de 20 dollars.

Dans une vidéo de son interpellation, qui fait scandale aux Etats-Unis, l’on peut voir un policier maintenir un genou sur son cou pendant de longue minutes alors que l’on peut l’entendre crier : “Je ne peux plus respirer“.

LaNouvelleRepublique.fr

    Laisse Ton Commentaire

    Your email address will not be published.*

    Header Ad


    Forgot Password