Most Viewed

Categories



Header Ad

Chérif Bah conduit à la Maison centrale : les autres pourraient subir le même sort !

Ibrahima Chérif Bah, vice-président du parti UFDG et ancien Gouverneur de la Banque centrale de la République de Guinée a été mis sous mandat de dépôt et conduit à la Maison Centrale de Conakry ce vendredi 13 novembre. Les autres accusés dans cette affaire, à savoir Ousmane Gaoual Diallo, Abdoulaye Bah, Etienne Soropogui, ont été placés en garde à vue en attendant d’être situés sur leur sort.

Placé en garde à vue depuis mercredi, Ibrahima Chérif Bah a été envoyé devant le juge du TPI de Dixinn ce vendredi. Le juge d’instruction n’a pas attendu longtemps pour décider de placer M.Bah sous mandat de dépôt à la Maison Centrale de Conakry.

Le vice-président du parti UFDG et les autres cadres de cette formation politique ainsi que Etienne Soropogui et Sékou Koundouno (qui est encore activement recherché)  sont poursuivis pour des faits de « détention et fabrication d’armes légères, association de malfaiteurs, détention d’armes de guerre, pillages et destructions, participation à un attroupement, propos incitant à la violence, menaces à troubler l’ordre public et la sécurité ».

Désormais il ne fait l’ombre d’aucun doute qu’Alpha Condé veut « décapiter » le parti UFDG. Ousmane Gaoual Diallo, Abdoulaye Bah et Etienne Soropogui pourraient subir le même sort qu’Ibrahima Chérif Bah. Ainsi, en plus des autres militants anonymes du parti de Cellou, ils trouveront en prison Ismaël Condé et Mamoudou Condé alias Madic 100 frontières.

Avec Guineedirect

    Laisse Ton Commentaire

    Your email address will not be published.*

    Header Ad


    Forgot Password