Most Viewed

Categories



Header Ad

Covid-19: l’espace Schengen interdit à toute l’Afrique subsaharienne et fait faux bond au Sénégal

Plusieurs médias dont Financial Afrik avaient repris les propos d’un officiel prononcés mercredi dans une radio locale et laissant entendre que le Sénégal était intégré dans la liste de l’Union Européenne réactualisée le 15 juillet. La réalité est tout autre. Foin de Sénégal ni de l’Afrique Subsaharienne, exceptée le Rwanda du président Paul Kagamé.

La nouvelle liste des “pays sûrs” au niveau sanitaire, mise à jour toutes les deux semaines, ne bouge pas d’un iota concernant l’Afrique. Les treize pays dont les ressortissants peuvent voyager au sein des frontières de l’UE et de l’espace Schengen sont l’Algérie, l’Australie, le Canada, la Chine, la Géorgie, le Japon, le Maroc, la Nouvelle-Zélande, le Rwanda, la Corée du Sud, la Thaïlande, la Tunisie et l’Uruguay.

La Chine est admise sous réserve de l’application de la réciprocité. Le Sénégal devrait encore patienter. La Directrice de la Santé publique, Docteur Marie Khémesse Ngom Ndiaye, qui était, ce mercredi, à l’aéroport international Blaise Diagne (AIBD), pour vérifier le dispositif mis en place pour la reprise des vols internationaux, effective depuis le 15 juillet 2020, a certainement parlé trop vite. « Notre diplomatie a joué un très grand rôle. J’ai dû entendre, cela reste à vérifier de manière officielle, que les restrictions de l’Union européenne ont été levées pour le Sénégal. Dès que nous avons entendu cette information, nous avons déposé au niveau du ministère des Affaires Etrangères, pour les diplomates de l’UE, un document qui a été accepté. On nous parlait d’un certain taux d’attaque. Nous ne dormons pas sur nos lauriers, mais le Sénégal est train de gérer cette pandémie de la façon la plus adéquate possible », avait-elle déclarée dans des propos rapportés notamment par IRadio.

Suite à la publication de la liste de l’Union Européenne, le Sénégal compte appliquer la réciprocité comme la plupart des pays africains. Reste à savoir si une réponse groupée au niveau de l’Union Africaine n’aurait pas eu plus d’effets vu que l’UE prend des décisions à 27.

Financialafrique

    Laisse Ton Commentaire

    Your email address will not be published.*

    Header Ad


    Forgot Password