Most Viewed

Categories



Header Ad

Summer of love/ “On est allés faire du cul” : pandémie ou non, le libertinage continue au Cap d’Agde

Le confinement puis les mesures de distanciation physique ont déstabilisé les libertins. Au Cap d’Agde, la réouverture des bars, restaurants et plages a permis de répondre à la frustration sexuelle mais aussi sociale. Reportage.

« On se le fait, ce bisou ? » En chœur, Thierry* et Raphaëlle* questionnent Allan et Sophie, leurs fidèles amis. Un instant suspendu, personne n’ose s’avancer en premier. Le Covid-19 aura au moins réussi cet exploit : rendre timides, hésitants et maladroits des libertins en villégiature au Cap d’Agde, dans l’Hérault. Alors, papouilles ou pas ? « Et puis merde, c’est oui ! », répond le couple. Délicatement, Allan et Thierry s’embrassent sur la bouche, pendant que leurs femmes font de même. Puis Allan bécote Raphaëlle, alors que Thierry et Sophie s’échangent un baiser langoureux. Le moment ne dure qu’une poignée de secondes mais il est intense, passionné et… libérateur, semble-t-il. « On ne s’était pas revu depuis le 14 mars », glisse Sophie, la cinquantaine et le chemisier grand ouvert laissant apparaître son buste et ses seins, simplement nus. Dans le village naturiste de l’Hérault, quartier privé de la commune d’Agde et repaire des libertins du monde entier, les baisers sur la bouche sont d’ordinaire banals. « Nous, ici, quand on s’aime on se le dit et on se le montre », explique Sophie. Mais ce baiser-ci est particulier, « il fait chaud au cœur ». Pourtant, gestes barrières obligent, elle s’était promis de manifester son amour autrement, « en faisant des cœurs avec les doigts pour respecter les distances » … Raté pour cette fois….

La suite de l’article sur: https://www.marianne.net/societe/est-alles-faire-du-cul-pandemie-ou-non-le-libertinage-continue-au-cap-d-agde

    Laisse Ton Commentaire

    Your email address will not be published.*

    Header Ad


    Forgot Password