Most Viewed

Categories



Header Ad

Elections du 22 mars : Le FNDC interpelle l’armée

Le Front national pour la défense de la Constitution compte empêcher la tenue des élections législatives et référendaire du 22 mars 2020, à travers des manifestations de rue. Au sortir d’une plénière ce mardi 17 mars au siège du Front, à Kipé, les leaders ont lancé une invite envers les forces de défense et de sécurité.

“Etre républicain, ce n’est pas obéir aveuglement aux ordres des dictateurs”, ou ” être complice du clan qui a confisqué la liberté du peuple. Dans son appel de circonstance, le président de l’UFDG a signalé que ces agents devraient se mettre du côté du Droit. En rappelant son passé glorieux: ” l’armée guinéenne a participé activement à la libération de l’Afrique, à la décolonisation. Elle a fait honneur à notre peuple pour la liberté des autres peuples du continent”.

Plus de 145 morts dans la répression des manifestations

Les libertés sont confisquées “par un clan”. Les manifestations violemment réprimées. Plus de 145 morts depuis qu’Alpha Condé est au Pouvoir, par les forces de défebnse et de sécurité” jusqu’à présent utilisés illégalement contre le peuple de Guinée” . Cellou Dalein invite les agents des forces de défense et de sécurité à ne pas être complice d’un clan mafieux pour continuer à réprimer dans le sang les jeunes de Guinée qui expriment leur refus du coup d’Etat constitutionnel” . “Ils doivent contribuer à la restauration des droits des citoyens, à l’expression de leur liberté et à la consolidation des acquis démocratiques. Ils ne peuvent pas aller à l’encontre de la promotion de la démocratie et de la consolidation de l’unité de notre nation… il faut qu’ils soient du bon côté. Qu’ils arrêtent de se mettre au service de la dictature”, renchérit-il.

Abdourahmane Doré

    Laisse Ton Commentaire

    Your email address will not be published.*

    Header Ad


    Forgot Password