Most Viewed

Categories



Header Ad

Guinée : des militaires comparaissent pour attaque du BSB au camp Alpha Yaya Diallo

Le procès des militaires cités dans le dossier attaque du magasin de l’armurerie du bataillon spécial des blindés (BSB) du camp Alpha Yaya Diallo a été ouvert hier lundi 30 décembre 2019 au tribunal militaire de Conakry.

Pour rappel, un groupe de militaire s’est introduit dans un magasin de stockage d’armes dans la nuit du 24 au 25 janvier 2019. Après leur passage, des sources indiquent des armes et des munitions ont disparu.

Ils ont ainsi été arrêtés et poursuivis pour rébellion, complot et association de malfaiteurs. Des faits que les accusés ont rejeté en bloc.

Au cours de la deuxième journée du procès au tribunal militaire de Conakry, les débats et des questions de fonds des différentes parties impliquées dans la procédure ont été ouverts.
“Ce sont des accusations montées de toute pièce”, clame l’un des avocats de la défense, Me Salifou Béavogui.
“Mais toutes ces charges seront détruites une à une, devant le tribunal militaire. Nos clients rejettent systématiquement toutes les charges articulées contre eux et nous allons défendre cette position devant le tribunal. C’est le droit qui va triompher rien que le droit”, défend l’avocat.

Les avocats de la défense ont aussitôt demandé la libération des accusés. Une sollicitation que le ministère public et la partie civile ont rejeté en bloc, en insistant qu’il serait trop tôt pour les libérer.

La dernière décision est revenue au tribunal militaire aussi de rejeter les demandes de libération exigées par la défense. Le juge a ordonné la comparution des accusés le 6 Janvier 2020.

Abdourahmane Doré

    Laisse Ton Commentaire

    Your email address will not be published.*

    Header Ad


    Forgot Password