Most Viewed

Categories



Header Ad

Guinée : les boulangers reviendront sur l’ancien prix du pain dès ce mardi

Les acteurs impliqués dans l’augmentation du prix du pain ont finalement décidé de ramener l’ancien prix. L’annonce a été faite après une rencontre avec le ministre du Commerce hier lundi.

A Conakry par exemple, le prix d’une baguette de pain était passé de 3000 à 4000 GNF. Selon les boulangers, cette augmentation est due suite à la flambée du prix des ingrédients qui sont utilisés pour la fabrication du pain, notamment: la farine, le bois, et levure.

«Avec toutes les promesses que le ministre du Commerce a faites avec les industriels pour améliorer les conditions de vie des boulangers, et la réduction du prix du bois et d’autres ingrédients, nous acceptons de revenir à l’ancien prix », a promis Alpha Oumar Sacko, président de l’union nationale professionnelle des boulangers et pâtissiers de Guinée.

Ainsi, à partir de ce mardi 4 février 2020, les marchands seront obligés de vendre le pain au prix normal: 3000 et 1500 fg sur toute l’étendue du territoire.

« Nous avons échangé, discuté pour pouvoir maitriser tous les contours liés à cette augmentation et au termes de la concertation, nous sommes arrivés à un point d’accord qui va nous permettre de maintenir sur le marché tel qu’il était avant la période d’augmentation et également mis en place un cadre de travail pour nous permettre de maitriser tous les contours liés à la gestion de cette filière, afin que les acteurs puissent être accompagnés avec l’appui des industriels et bien entendu, l’appui du gouvernement », a expliqué le ministre du Commerce.

Boubacar Barry annonce que certains nombre de recommandations ont été pris:
“La première mesure d’abord, c’est que les acteurs eux-même ont annoncé que le prix du pain revient à la normale à partir de ce mardi matin. Ensuite, cette commission de travail va se retrouver pour pouvoir réfléchir sur des mécanismes liés à l’accompagnement des acteurs en termes de formation, d’équipements, de modernisation de leur outil de travail pour leur permettre de répondre aux exigences du monde moderne», a souligné le ministre.

Le groupe des industriels, l’union et la coopérative des boulangers de Guinée étaient tous présents à cette rencontre.

«Nous avons d’abord beaucoup apprécié le résultat qui a sanctionné cette rencontre. Les moulins ont accepté de revenir sur le prix initial. C’est notre souhait le plus ardent et le consommateur sera satisfait », s’est réjoui Mamadou Saliou Barry, vice-président de la coopérative national des boulangers de pâtissiers de Guinée.

Le PDG des moulins d’Afrique à son tour, a signalé que cette rencontre a été une occasion pour les boulangers d’exposer leurs doléances qui ont été aussitôt acceptées.

Abdourahmane Doré

    Laisse Ton Commentaire

    Your email address will not be published.*

    Header Ad


    Forgot Password