Most Viewed

Categories



Header Ad

MORT DE DIANA RIGG, ACTRICE DE “CHAPEAU MELON” ET DE “GAME OF THRONES”

L’actrice britannique Diana Rigg, inoubliable Emma Peel dans la série Chapeau melon et bottes de cuir, vue plus récemment dans Game of Thrones, vient de mourir à l’âge de 82 ans.

Diana Rigg, qui campait avec grâce, humour et poigne Emma Peel dans Chapeau melon et bottes de cuir (The Avengers en VO), série culte des années 1960, vient de s’éteindre à l’âge de 82 ans.

“Nous avons l’immense tristesse de vous annoncer que Diana Rigg est morte paisiblement, tôt ce matin”, a indiqué son agent Simon Beresford dans un communiqué, précisant que son décès avait eu lieu “chez elle, entourée de sa famille”.

“Ma mère adorée est morte paisiblement dans son sommeil, tôt ce matin”, a confirmé sa fille, l’actrice Rachael Stirling, “Elle est décédée d’un cancer diagnostiqué en mars, et a passé ses derniers mois à réfléchir joyeusement à sa vie extraordinaire, pleine d’amour, de rires et d’une profonde fierté pour sa profession”.

Humour et flegme

L’actrice britannique, vue récemment dans Game of Thrones, où elle interprétait la redoutable grand-mère de Margaery, Olenna Tyrell, continuait en effet de tourner dans des séries et des films.

Née en 1938 dans le Yorkshire, Diana Rigg avait grandi jusqu’à ses 8 ans en Inde. Elle avait fait ses débuts au théâtre, avec la célèbre Royal Shakespeare Company.

Mais c’est la série d’espionnage, à l’humour et au flegme si britannique, Chapeau melon et bottes de cuir, qui la révèle au grand public. Elle y interprète Emma Peel, héroïne badass gainée dans des combinaisons moulantes, aux côtés de Patrick Macnee (John Steed), dans 51 épisodes, de 1961 à 1969. “Devenir un sex symbol du jour au lendemain a été un choc pour moi”, confiait-elle au Guardian, en 2019.

“Moins payée que le caméraman”

Le personnage d’Emma Peel, qui maniait les armes et se battait aussi bien que John Steed était “en avance sur son temps”, selon Diana Rigg et a profondément marqué les esprits. “Ce dont je me souviens le plus, c’est de l’effet extraordinaire qu’elle a eu sur le public, parce qu’elle était le prototype de la femme indépendante. Tout aussi intelligente qu’un homme”, évoquait l’actrice dans une interview au magazine People en 2017.

Cela n’a pas empêché l’actrice d’être victime d’une grosse injustice. Elle évoquait ainsi dans l’interview au Guardianson combat pour l’égalité salariale, expliquant que pas une femme dans l’industrie du cinéma ne l’avait soutenue lorsqu’elle avait demandé une augmentation, après avoir découvert que le caméraman était payé plus qu’elle. “J’ai été dépeinte dans la presse comme une mercenaire, alors que tout ce que je voulais c’était l’égalité salariale”, confiait-elle.

Femme d’action à la télévision, Diana Rigg a également interprété la seule femme que James Bond ait épousé – Tracy Bond, qui malheureusement ne fait pas de vieux os, elle meurt à la fin du film – dans Au service secret de sa majesté, en 1969, au côté de George Lazenby, éphémère interprète de l’espion britannique.

De Médée à Lady Olenna

Un film dont elle gardait un souvenir “extravagant”, où l’argent et les cadeaux de marques coulaient à flot. “Il y avait une scène de 10 secondes où je regardais ma montre. Ils m’ont envoyé un horloger avec une valise pleine de montres. J’en ai choisi une et ils me l’ont donnée. J’ai aussi eu l’énorme manteau en renard que je porte dans le film, il me l’ont donné. J’ai adoré!”, racontait-elle ainsi au magazine People.

Jouant dans des séries télévisées et surtout sur les planches, ses interprétations de Médée dans la pièce éponyme d’Euripide, et de Mère Courage de Bertolt Brecht, lui ont valu plusieurs prestigieuses distinctions.

Diana Rigg avait refait sur petit écran une apparition fracassante dans Game of Thrones, sous la coiffe de Lady Olenna, de 2013 à 2017. Un personnage très shakespearien, plein d’esprit et sans aucun scrupule, responsable de la mort de Joffrey, le jour de son mariage avec sa petite-fille Margaery. Et peut-être le personnage qui a la mort la plus digne de la série. Badass jusqu’au bout, comme son interprète.

BFMTV

    Laisse Ton Commentaire

    Your email address will not be published.*

    Header Ad


    Forgot Password