Most Viewed

Categories



Header Ad

TPI de Dixinn : les informations données par Foniké Mengué se sont avérées ( Me Salifou Beavogui)

Après les débats et les réquisitoires qui ont eu lieu jeudi, le procès du responsable de la mobilisation du FNDC se poursuit ce vendredi 21 août par les plaidoiries de la défense au tribunal de première instance de Dixinn. Depuis plusieurs heures, les avocats se relayent à la barre pour plaider la cause de leur client et démontrer qu’il n’a en aucun cas diffusé de fausses informations comme le prétend le procureur Sidy Souleymane N’Diaye.

Parmi les nombreux avocats qui défendent Foniké Mengué, Me Salifou Beavogui. Pour cet avocat, Oumar Sylla alias Foniké Mengué n’a pas divulgué des fausses informations dans son passage dans les Grandes gueules. Ce qu’il avait dit à l’antenne s’est avéré peu après avec la contamination de deux députés dont un a été emporté par le covid-19. « Il a dit que le Président de la République veut utiliser la Covid-19 pour dérouler son programme de 3ème mandat. Après la session inaugurale, deux d’entre eux ont été testés positifs au Coronavirus et un est mort. Donc la rencontre était une grande menace pour la santé publique», explique l’avocat.

Jeudi, le procureur de la république près le tribunal de première instance de Dixinn a requis deux ans de prison ferme et une amende de 30 millions de francs guinéens contre le prévenu. Sidy Souleymane N’Diaye est allé loin en qualifiant Oumar Sylla de délinquant dangereux tout en précisant que sa place n’est pas au sein de la société mais à la maison centrale. Faux, rétorque ce vendredi Me Béavogui qui estime qu’il s’agit plutôt d’un dossier politico-judiciaire monté contre son client.  « Oumar Sylla n’a pas sa place ici, c’est un dossier politico-judiciaire monté contre lui. Je vous prie, conformément à l’article 537 de le libérer purement et simplement ».

L’audience du jour se déroule en présence du Coordinateur national du Front National pour la Défense de la Constitution. Venu soutenir son camarade de lutte, Abdourahmane Sanoh a profité du temps de pause pour serrer le prévenu dans ses bras.  

Il faut rappeler que Foniké Mengué est détenu depuis le 17 avril dernier.

Thierno Bah pour voxmeteore.info

    Laisse Ton Commentaire

    Your email address will not be published.*

    Header Ad


    Forgot Password