Header Ad

Most Viewed

Categories

Header Ad



Accord Gouvernement et l’autre faction du SLECG: “l’augmentation sur le salaire annoncée est un bonus et la grève continue”, selon Aboubacar Soumah

La délégation d’une autre faction du syndicat libre des enseignants et chercheurs de Guinée était en négociation mardi 28 janvier 2020 avec le gouvernement au ministère de la fonction publique. Un accord sur l’augmentation salariale qui varie de 400 mille francs guinéens et d’un millions selon les zones, a été trouvée.

Néanmoins, le SLECG conduit par Aboubacar Soumah qui est par ailleurs le principal signataire du protocole sur lequel ces nouvelles négociations ont été menées, n’a pas été associé à cette rencontre.

Cependant, conformément au protocole d’accord signé le 10 janvier 2019, le gouvernement a pris l’engagement d’augmenter le salaire des enseignants comme annoncé ci-haut, y compris le recrutement à la fonction publique des jeunes sortants des différentes universités, et des écoles d’enseignement.

Interrogé ce mercredi, le secrétaire général du SLECG a souligné que cet accord n’engage pas sa structure. Il ajoute ensuite que cette augmentation est un bonus pour les enseignants.
“Pour nous, cet accord n’engage pas notre structure parce que nous sommes pas signataires. Cette augmentation annoncée est un bonus et la grève continue ” a répondu Aboubacar Soumah.

Il a fait savoir que seul le terrain sera un espace qui départagera sa structure et le gouvernement.

Pour l’heure, le secrétaire général du SLECG maintient le mot d’ordre de grève jusqu’à la satisfaction, selon lui, des revendications sur les huit millions. A cela s’ajoute, l’intégration des contractuels à la fonction publique, a insisté Aboubacar Soumah.

La rédaction

    Laisse Ton Commentaire

    Your email address will not be published.*

    Header Ad


    Forgot Password