Most Viewed

Categories



Header Ad

Audit du fichier électoral : Alpha Condé a exclu les partis politiques et les partenaires de la Guinée

Le président de l’UFDG et candidat à la présidentielle du 18 octobre prochain est rentré au bercail ce vendredi 25 septembre, après avoir passé quelques semaines à l’étranger.

L’ancien premier ministre Guinéen a été accueilli à l’aéroport de Conakry par une importante foule qui l’a accompagné jusqu’à Dixinn. Il a atterri à 16 heures mais, avec la mobilisation, il n’est arrivé à son domicile qu’après 20 heures. Depuis son domicile, il a échangé avec la presse sur plusieurs sujets d’actualités. Il s’agit entre autres de la mobilisation, de ses chances de gagner les élections et le fichier électoral qui ne fait toujours pas objet de consensus.

Le président de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée s’est félicité de la mobilisation et se dit rassuré d’avance que le 18 octobre, tous les militants iront voter pour lui. « Ils ont accepté de marcher de l’aéroport jusqu’à Dixinn, je pense que le 18 ils iront avec le même engagement voter pour leur candidat».

Cellou Dalein Diallo magnifie également le caractère pacifique de ses militants qui, dit-il, n’ont dérangé aucun riverain, ni un usager durant tout le trajet. Cela prouve à ses yeux que si les forces de l’ordre ne sont pas impliquées, on peut manifester de façon pacifique et sans aucun incident.

Parlant du fichier électoral, il a rappelé qu’il ne fait toujours pas l’unanimité, mieux les partis engagés dans le processus électoral n’ont pas été associés à l’audit qui a été mené par les experts de la CEDEAO. Il accuse Alpha Condé d’avoir aussi écarté les institutions comme l’OIF, l’Union Européenne ou encore les Nations Unies alors qu’elles ont accompagné la Guinée dans le processus électoral depuis 2010.

Selon lui, le fichier électoral est aujourd’hui géré à partir de la présidence et même le directeur adjoint du fichier électoral, Safa Tounkara, n’a pas accès. « Alpha Condé a dit qu’il enlève les deux millions cinq cent mille électeurs mais aujourd’hui le problème réside dans le fait qu’on ne sait pas encore qui a été enlevé».

Malgré tout, Cellou Dalein Diallo dit être sûr qu’il va gagner face à celui qui l’a déjà battu en 2010 et en 2015. Il compte sur l’engagement de ses militants et le bilan médiocre du président Condé. Il dit être en contact avec les jeunes de Kankan et Siguiri avec qui il va travailler et une fois au pouvoir il va achever le programme qu’il a déjà entamé dans cette région quand il était ministre. Ensuite, il va construire un barrage hydroélectrique pour mettre fin aux délestages en Haute-Guinée.

Fanta Kaba pour voxmeteore.info

    Laisse Ton Commentaire

    Your email address will not be published.*

    Header Ad


    Forgot Password