Most Viewed

Categories



Header Ad

Campagne électorale et état d’urgence sanitaire : l’équation du moment pour les candidats à la présidentielle

Un décret lu sur les antennes des médias publics jeudi a fixé la période de la campagne électorale en Guinée. Celle-ci démarre vendredi 18 septembre à partir de minuit et prendra fin le 17 octobre à la même heure. Ce décret intervient quelques jours après la prorogation de l’état d’urgence sanitaire pour un mois. Comment battre campagne en situation de pandémie ?

C’est la question qui taraude les esprits depuis quelques heures à Conakry.  Des candidats rencontrés vendredi ont reconnu qu’il s’agit là d’une situation difficile mais ils pensent être en mesure de respecter les consignes données par les autorités sanitaires.

Ceux qui aspirent  gouverner la Guinée ont un mois pour convaincre les citoyens à voter pour eux en les expliquant notamment leurs projets de société.

Pendant les conventions et autres activités politiques organisées récemment, les gestes barrières n’étaient pas totalement respectées. Le parti au pouvoir, le RPG Arc-en-ciel, s’est d’ailleurs illustré sur ce plan en mobilisant des foules au palais du peuple alors que les regroupements sont interdits en raison de la pandémie.

Le président du PADES et candidat à la présidentielle du 18 octobre pense pouvoir faire une campagne civilisée. « Nous allons faire des efforts pour protéger nos concitoyens de la pandémie du covid-19. D’abord chacun portera un masque, je crois que ça c’est essentiel ensuite on va donner des instructions pour que les gens respectent la distanciation sociale lors de nos meetings. Mais j’avoue que cette dernière est difficile à respecter…».

Dr Ousmane Kaba pense qu’il ne faut pas aller loin pour trouver des arguments contre le président sortant. Le bilan d’Alpha Condé suffit à ses yeux pour faire comprendre aux gens la nécessité de chasser Alpha Condé du pouvoir. Prenant l’exemple sur le réseau routier très dégradé, le candidat Ousmane Kaba affirme que depuis l’indépendance, le pays n’a jamais connu une situation similaire à celle que nous vivons  en ce moment.

Pur Dr Ousmane Doré, candidat à la présidentielle et et président du parti MND, même ceux qui croyaient aux idéaux du professeur Alpha Condé sont déçus aujourd’hui par le bilan des deux quinquennats de l’opposant historique.

Fanta Kaba pour voxmeteore.info

    Laisse Ton Commentaire

    Your email address will not be published.*

    Header Ad


    Forgot Password