Most Viewed

Categories



Header Ad

Insécurité À Kindia: La Patrouille Nocturne Reprend (Procureur)

Le procureur du tribunal de première instance de Kindia décide de reprendre les patrouilles nocturnes contre l’insécurité grandissante dans la préfecture. C’est au cours d’un entretien accordé aux médias locaux ce mercredi, 26 août 2020 qu’Amadou Diallo a fait cette annonce. Cette patrouille sillonne de  Kindia à Linsan en passant par  Koliagbé de 22h au petit matin.

Cette mesure vise à assurer la sécurité de la population victime des attaques récurrentes à main armée qui endeuille souvent les différentes familles. « J’ai autorisé que la patrouille reprenne. J’ai demandé à la force publique de reprendre les patrouilles. C’est la disposition que j’ai prise en tant que procureur de Kindia. La patrouille va sillonner de Linsan à Koliagbé de 22h au petit matin », a expliqué Amadou Diallo.

Si l’insécurité persiste dans les jours à venir, le procureur compte demander au haut commandement de la gendarmerie la mise en place d’une brigade anti criminel (BAC) à Kindia poursuit l’autorité judiciaire.

 » S’il y’a attaque maintenant, je vais demander aux hommes en tenue ce qu’ils font sur le terrain. Et si ça ne va pas, je m’adresse au haut commandement de la gendarmerie et à mon ministre. Parce qu’à Mamou, quand le banditisme est devenu trop récurent, j’ai installé une base. Je veux qu’il y est aussi une BAC à Kindia. Je crois qu’avec cette brigade on pourra atténuer le phénomène, à défaut de le stopper. C’est mon souhait« , affirme-t-il.

Par ailleurs, Amadou Diallo invite la population et la presse à accepter cette patrouille pour la sécurité de tous.

« Quand il y’a la patrouille, les citoyens se plaignent des exactions de la force publique. Ils disent que la patrouille n’est pas bonne. Que ça limite leur liberté. Si les cris persistent, on demande de suspendre la patrouille. Et dès que cela se passe, les délinquants aussi font ce qu’ils veulent. Nous voulons la paix. C’est pourquoi on organise la patrouille. Maintenant si un citoyen est arrêté, il part à la radio pour raconter du n’importe quoi. La presse aussi est prête à l’entendre et critiquer la patrouille. Vous voulez la patrouille ou la délinquance? » S’interroge-t-il en conclusion.

Planete7

    Laisse Ton Commentaire

    Your email address will not be published.*

    Header Ad


    Forgot Password