Most Viewed

Categories



Header Ad

Prétendue saisie d’armes à Conakry : d’éléments militaires et de hauts cadres ciblés

En marge d’une conférence de presse animée ce lundi 23 mars par Albert Damantang Camara, ministre de la Sécurité et de la Protection Civile, le Commissaire Fabou Camara, Directeur Général de la Police Judiciaire (DCPJ) a fait une déclaration des plus surprenantes. Il a fait cas de saisies d’armes de guerre et de lance-roquettes entre des mains d’individus guinéens et d’étrangers. Voici un extrait de cette déclaration de Fabou.

“La DPJ en rapport avec les autres services de sécurité a mis mains sur une grande quantité d’armes de guerre et des munitions de ces armes de guerre.  Il s’agit d’armes de guerre de différents types notamment des kalachnikovs. Nous avons à ce jour plus d’une vingtaine d’AK 47 saisis sur des civils en rapport avec   certains éléments militaires. Quand je dis militaires, c’est tout corps confondus. Des armes collectives communément appelées FM. Des armes mitrailleuses de calibres différents, mais ces armes-là sont le plus souvent utilisés sur des engins, soit des véhicules montés sur trépieds, soit sur des hélicoptères ou à bord de navire de guerre. Ce qui est plus grave encore, ce sont des grenades de types anti char qu’on appelle des roquettes, Ces roquettes-là ont été trouvées, une bonne dizaine à l’état neuf avec tout ce qui est nécessaire pour leur utilisation, saisies sur des civils qui déclarent avoir reçu ça des mains de certains complices militaires. Parmi eux, il y a  des personnes étrangères qui ne sont pas de notre nationalité ; mais qui résident ici et qui sont en rapport avec certains complices qui assument des responsabilités à un certain niveau…Que ces armes-là se retrouvent dans la main des civils et dans le contexte de crise actuelle, nous interpelle tous ».

Avec Guineedirect

    Laisse Ton Commentaire

    Your email address will not be published.*

    Header Ad


    Forgot Password