Most Viewed

Categories



Header Ad

Campagne électorale : retour sur les incidents enregistrés à Labé et Dalaba

Le directeur de campagne du parti au pouvoir a officiellement lancé les activités du RPG ARC-EN-CIEL dans la région du Fouta. L’évènement a eu lieu mardi 29 septembre au stade Elhadj Saifoulaye Diallo de Labé. A la fin du meeting, des incidents ont été enregistrés, d’abord à Labé puis à Dalaba en début de soirée, et se sont poursuivis par endroits ce mercredi 30 septembre.

A Labé, ce sont des jeunes qui ont surgis devant le stade. Ils ont lancé des projectiles en direction du cortège. Plusieurs véhicules ont été endommagés, selon les témoignages. Pour l’heure, pas de bilan exhaustif des dégâts enregistrés lors de la campagne du RPG arc-en-ciel présidée par le Premier ministre Kassory Fofana. Un des responsables de la Fédération du RPG de Labé nous a toutefois confié ce qu’il en sait.

Les débordements n’ont pas pu être évités, malgré l’annulation de la marche du FNDC qui a coïncidé à l’arrivée de Kassory Fofana pour la campagne de son parti. Au moment où la campagne se tenait dans l’enceinte du stade, une foule de jeunes a encerclé le stade pendant que d’autres attendaient le cortège tout au long de la route sur laquelle des cailloux étaient déjà éparpillés çà et là. Ils ont donc été attaqués sur le chemin de retour. Il y’a eu des blessés légers et des véhicules endommagés par les projectiles. “Pour l’instant ce sont les deux motos totalement irrécupérables, ma voiture, la voiture de yawa, la voiture de Thiernoya, les parebrises de la voiture du général Sangaré ont été cassées aussi. Nous comptons nous réunir dans la journée pour dresser un bilan exhaustif dénudé de toute passion parce que c’est le plus important”, nous confie Mamady Kanté, Secrétaire fédéral de la jeunesse du RPG à Labé. Ajoutant que les conducteurs des deux motos y compris son jeune frère ont été blessés, le secrétaire fédéral du parti a aussi été légèrement blessé.

Le RPG accuse sans doute les militants de l’UFDG d’être les commanditaires de l’attaque même si ce parti nie en bloc les accusations estimant que c’est un problème d’argent qui a fait dégénérer les choses. “Ils avaient essayé de corrompre des étudiants et des jeunes qu’ils ont recruté dans les quartiers, qu’ils ont habillé en jaune et qu’ils ont promis 50 000fg, mais arrivés au stade après la sortie de Kassory, ils n’ont pas pu tenir leur engagement. C’est ainsi qu’en sortant, les jeunes ont enlevé les tee-shirt, les ont déchirer, puis les échauffourées ont commencés”, avance Mamadou Aliou Sampiring de l’UFDG, rappelant que lui même et le maire étaient sur le terrain pour calmer la tension. Sur le chemin de retour, le même accueil a été réservé au cortège de Kassory.

Un peu plus tard, c’est le cortège conduit par le ministre de la jeunesse qui est tombé dans une embuscade à Dalaba. A l’aide des troncs d’arbres, des individus non identifiés ont barricadé la route. Lorsque le cortège s’est approché, ils ont jeté des cailloux sur les véhicules. Quelques blessés ont été enregistrés dont un journaliste. Un véhicule du Bataillon autonome des troupes aéroportées ( BATA) a été incendié et plusieurs autres véhicules caillassés.

Aux dernières nouvelles, on apprend que la tension est toujours vive à Dalaba. Un jeune touché par balle a succombé à ses blessures à l’hôpital préfectoral où il était admis pour des soins. Des citoyens affirment que les forces de l’ordre déployées sur le terrain commettent des exactions.

Dans un communiqué, le gouvernement guinéen a dénoncé des actes barbares.

Pour sa part, l’Union des Forces Démocratiques de Guinée accusé d’être derrière ces attaques a rejeté toute implication. Le parti estime que son concurrent qui n’a pas de bilan à présenter aux Guinéens veut opposer les Guinéens à l’image de l’affaire de l’eau empoisonnée de 2010.

Mamadou Kossa Sow, Correspondant régional Labé, et Souleymane Boiro pour voxmeteore.info

    Laisse Ton Commentaire

    Your email address will not be published.*

    Header Ad


    Forgot Password