Most Viewed

Categories



Header Ad

Casse de Kaporo-rails et Kipé 2: Le collectif des victimes accuse l’Etat d’effacer les traces!

Depuis un certain temps, des travaux de déblayage sont engagés par l’Etat et des particuliers sur les ruines des habitations démolies dans les quartiers de Kaporo-rails, Kipé2 et Dimess. Le dossier est pourtant pendant devant la Cour de Justice de la CEDEAO. Celle-ci devrait faire un transport judiciaire sur le terrain afin de constater les dégâts. Le Collectif des Victimes de ce déguerpissement  accuse l’Etat de vouloir effacer les traces de la casse.

Au cours d’une conférence de presse animée à la Maison de la Presse ce samedi, le président du Collectif a déclaré qu’on est en train d’effacer toutes les preuves pour empêcher la mission de transport judiciaire qui doit venir d’Abuja. «  Ils ont eu la chance que Coronavirus sévit.Aujourd’hui, c’est ce qui paralyse le système judiciaire à Abuja. Aujourd’hui, tout le monde est confiné. Ils ont détruit tout ce qui est signe et qui peut confirmer les dégâts qu’ils ont pu faire », é dénoncé El Hadj Alpha Oumar Diallo, président du collectif.

Des entreprises de la place souhaiteraient également s’installer dans cette zone litigieuse. Mamadou Samba Sow, porte-parole du Collectif, les met en garde : « nous mettons en garde des esprits comme Orange, des esprits comme Damaro, qui cherchent à occuper les lieux. Nous ne cesserons jamais de le répéter, que ces terres-là nous appartiennent, nous avons toute la documentation. On n’est pas tombé du ciel pour occuper ces lieux-là et nous allons-nous battre jusqu’au bout même si un jour, puis que la vie est ainsi faite, nos parents arrivaient à disparaître et si ça ne marche pas, ce sont nos fils et petits-fils qui vont reprendre le flambeau, mais nous tenons simplement à dire aux gens que s’ils viennent s’installer là, même si c’est cinquante ans ou un siècle, qu’ils s’attendent un jour à soit nous restituer nos terres où à nous compenser l’équivalent de ce que nous avons investi. Donc c’est une affaire qui ne restera pas impunie parce qu’on ne croisera pas les bras et nous allons continuer le combat ».

Contacté jeudi dernier par Lynx FM, Me Alpha Yaya Dramé, l’avocat des Victimes de Déguerpissements de Kaporo-rails, Kipé2 et Dimess, a déclaré qu’il est en train de documenter tous ces actes afin de saisir à nouveau la Cour de Justice de la CEDEAO. Il a rappelé que le Président Alpha Condé en personne est cité à comparaître comme témoin, parce qu’il avait dit qu’il n’était pas question de chasser les habitants de cette zone sans un dédommagement.

Avec Guineedirect

    Laisse Ton Commentaire

    Your email address will not be published.*

    Header Ad


    Forgot Password