Most Viewed

Categories



Header Ad

Dalaba: après un samedi macabre, le préfet et la notabilité au tour de la table pour tempérer la situation

C’est une vraie bataille entre camps rivaux qui a prévalu dans la sous préfecture de Ditinn dans la journée de ce samedi 24 octobre. Bilan trois morts et des blessés par balle. 

Selon des sources basées dans la préfecture de Dalaba,  C’est une foule surexcitée qui s’est attaqué ce samedi, tout d’abord au domicile privé d’une dame nommée Nnaa Fanta réputée être militante du parti au pouvoir.

“Quand la foule est arrivée chez elle, la dame a réussi à l’empêcher de brûler sa concession en lui faisant comprendre qu’elle est native de Ditinn et qu’ils sont tous des parents. Elle aurait même rémi de l’argent aux gens pour les dissuader. La foule a donc piller la maison sans mettre le feu et a brûlé la voiture de la dame”, rapporte la source.

C’est après là-bas qu’elle s’est dirigée chez le domicile d’un muezzin du nom de Sally saïdou Barry de Fougoumba. “Ce muezzin a pris son fusils et a ouvert le feu sur la foule, atteignant quatre personnes dont deux morts sur place. La foule s’est également pris au vieux pour mettre fin à sa vie”, confie la même source basée dans cette préfecture.

Selon nos informations, le vieux lynché serait le propriétaire de la parcelle sur laquelle la mosquée où il faisait appel a été construite. Beaucoup de fidèles faisaient  également les ablutions chez lui.

Après ces malheureux événements, le chef lieu de la préfecture de Dalaba a emboité les pas. Là aussi, les manifestants se sont pris au siège de la CEPI, pillant tout ce qu’il y’avait dedans, puis tour est venu à une usine d’eau appartenant à l’actuel député de Dalaba.

Dans la journée de ce dimanche, les autorités préfectorales et  la notabilité se sont rencontrées pour essayer de calmer les tensions.

Par le correspondant régional de voxmeteore.info

    Laisse Ton Commentaire

    Your email address will not be published.*

    Header Ad


    Forgot Password