Most Viewed

Categories



Header Ad

Élection du 18 Octobre 2020: Cellou Dalein déterminé, « je peux la gagner »

Cellou Dalein Diallo a, lors d’une rencontre tenue à Dakar avec l’Association de la presse étrangère au Sénégal (APES) ce jeudi 24 septembre, accusé le président Alpha Condé, candidat à un troisième mandat controversé, ” d’instrumentaliser” les divisions ethniques, au risque des violences entre communautésIl se dit persuadé qu’il sera cette fois-ci au pouvoir. 

Le Président de L’UFDG s’est dit convaincu que cette fois-ci, il est mieux placé d’être élu chef de l’État.  « je vais la gagner, je peux la gagner » rassure Cellou Dalein Diallo.

L’appartenance ethnique est considérée comme un facteur de vote déterminant pour Alpha Condé, mais le candidat malheureux en 2010 et en 2015 a noté des avancées significatives dans la confiance dit-il entre les différentes composantes ethniques du pays: « M. Alpha Condé est toujours en retard, il veut toujours dire : Les Malinkés ne votez pas pour les Peuls. Si vous votez pour un candidat malinké qui n’est pas du RPG c’est comme si vous votiez pour Cellou Dalein Diallo. Je n’ai jamais voulu utiliser, instrumentaliser, comme Alpha le fait, l’ethnie pour parvenir à mes objectifs. Mais si le repli communautaire, l’ethnocentrisme, continuent d’être utilisés comme des moyens de propagande, la Guinée reculera et elle sera exposée à des violences qui peuvent déboucher un jour ou l’autre sur la guerre civil. Je ne me présente pas en tant que Peul, je me présente en tant que Guinéen qui veut être le président de tous les Guinéens » , a insisté le dirigeant de l’opposition.

L’ancien premier ministre croit fort qu’Alpha Condé n’a aucune  » chance  » d’être réélu pour une troisième fois dans les urnes.  « Je pense que les risques d’un hold-up électoral sont moindres aujourd’hui. Je sens la contestation depuis trois mois dans le(s) fief(s) d’Alpha, à Kankan, à Siguiri, à Kérouané. Le bilan catastrophique de ses deux mandats sont suffisants. La pauvreté s’est aggravée et les infrastructures, notamment routières, se sont dégradées» a-t-il observé.

Il faut noter l’opposant Cellou Dalein Diallo est attendu ce vendredi 25 septembre 2020 à Conakry, après une tournée ouest-africaine de quelques semaines. Candidat à l’élection présidentielle du 18 octobre, le leader de l’UFDG regagne la Guinée en pleine campagne électorale.

Mondemedia

    Laisse Ton Commentaire

    Your email address will not be published.*

    Header Ad


    Forgot Password