Most Viewed

Categories



Header Ad

Exclusif : du nouveau dans l’affaire Issaga Keita, charcuté dans sa cellule à l’Eco 18 de Cosa

Image d’illustration

Issaga Keita âgé de 32 ans a été charcuté comme un animal à l’intérieur de sa cellule à l’Escadron mobile n°18 de Cosa, dans la nuit de mardi à mercredi 01er juillet. Sa tête, ses 4 membres et son sexe ont été coupés, selon nos dernières informations. Le coupable a avoué?

Issaga Keita a été massacré aux environs de 3h du matin, pendant ce temps de fortes pluies tombaient sur Conakry.

Le procureur Mansaré s’est rendu mercredi matin à la Gendarmerie Eco 18 pour entendre le criminel. Il avait déjà été conduit, lui a-t-on dit au PM3 de Matam. Mais le procureur a exigé qu’on le ramène au lieu du crime pour être entendu.

L’homme qu’on lui a présenté après comme auteur de crime se nomme Moussa Traoré dit Simbo. Un jeune de 35 ans qui parle poular et soussou, en plus le malinké. Simbo a reconnu avoir sectionné le corps de sa victime codétenu à l’aide d’un morceau métallique qu’il a arraché de la porte de la cellule. Moussa Traoré dit Simbo est revendeur de fers que les femmes mettent dans les fourneaux pour économiser la consommation du charbon.  Il a fait la Côte-d’Ivoire.

Moussa Traoré alias Simbo, après l’audition, a été embarqué par les gendarmes dans pick up vers une destination, encore méconnue de nos sources (police et gendarmes).

Moussa Traoré avait été arrêté et conduit par la foule à l’Eco 18 de Cosa pour tentative de meurtre d’une femme, dit-on, à la gendarmerie.

Issaga Keita, le défunt, son corps, la tête, les membres et les parties génitales, ont étés embarqués dans une ambulance escortée par la police, vers la morgue de l’hôpital Ignace Deen pour, peut être, des fins de médecine légale.

Issaga Keita, la victime, lui était détenu à la gendarmerie Eco 18 pour tentative de vol de téléphone. Sa famille demande des explications sur sa mort. Elle a rejeté mercredi la somme d’un million de francs guinéens et un sac de riz que lui ont présentés les gendarmes pour calmer son malheur lié à la perte du sien.

Mais l’on se demande si Moussa Traoré dit Simbo est-il le véritable tueur? Était-il codétenu d’Issaga Keita, sa victime? Simbo reconnait avoir morcelé sa victime à l’aide d’une petite pièce de tôle détachée de la porte de la cellule? Pendant ce temps, où étaient les gendarmes? Que faisaient-ils? On pourrait vivre un scénario hollywoodien! Loin de connaitre son épilogue; les autorités militaires (gendarmes) ne se sont pas encore exprimées.

VoxMeteore.Info

    Laisse Ton Commentaire

    Your email address will not be published.*

    Header Ad


    Forgot Password