Most Viewed

Categories



Header Ad

Football: les championnats nationaux de Ligue 1 et 2 risquent de mourir faute de financements

La D1 et la D2 (1ère et 2ème division) qui ne sont pas arrivées à terme cette année pour cause de coronavirus risquent de ne pas avoir lieu l’année prochaine.

Trop endetté au nom de la Ligue Guinéenne de Football professionnel, Mathurin Bangoura menace de jeter l’éponge à l’image de son prédécesseur si l’Etat ne finance pas les compétitions nationales.

Au département, on responsabilise la Fédération guinéenne de football alors qu’au sein de cette instance on parle de démission de l’Etat. Le football guinéen est donc dans cette impasse.

Avant l’avènement de la deuxième République, le football à l’image de plusieurs autres compétitions de diverses disciplines était encadré et financé par l’Etat. Mais dès la libéralisation, le secteur privé s’est approprié des clubs et l’Etat s’est retiré avec ses moyens. L’officier médias de la FEGUIFOOT regrette cette démission de l’Etat.

«L’Etat doit intervenir, accompagner la ligue et la Fédération. Il fût un temps, c’est l’Etat qui finançait toutes les compétitions nationales et les sorties internationales. Malheureusement, avec l’avènement de la deuxième République on a fait un transfert de compétences. L’Etat a cédé les clubs au privé sans accompagnement», plaide Blaise Camara.

Le ministère des sports sollicité assure qu’il a comme association délégataire, la Fédération guinéenne de football. Mais sa ligne budgétaire ne concerne pas la Ligue guinéenne de football professionnel, selon le directeur national des sports et des activités physiques.  C’est donc à la Fédération de s’organiser pour faire tourner le ballon dans les différents stades du pays car la Fédération bénéficie d’une bonne partie du budget du ministère. 

« Dans l’ensemble si vous prenez notre budget, dans le cadre de sa mise en œuvre, 40 à 60% est accordé à la Fédération guinéenne de football. C’est à elle de prioriser ses demandes», estime à Kabasssan Keita.

Le président de la LGFP se plaint de l’endettement de son institution. En cas de démission, le risque de voir les championnats s’arrêter définitivement est grand. Mais cette situation malheureuse n’est pas imputable au département. « C’est regrettable que le football soit menacé mais l’endettement de la Ligue n’incombe pas au département. Quand on mettait en place cette Ligue, le département n’a pas été associé», ajoute le directeur national des sports et des activités physiques.

Les autorités s’activent pour trouver une solution à cette crise qui mine le football guinéen. Une loi allant dans ce sens est introduite au parlement. « Cette loi prévoit un allègement des taxes pour les entreprises qui vont s’impliquer dans le  football dans le sponsoring».

Pour l’heure, nombreux clubs disent ne pas être en mesure de disputer une saison sans subvention. Les yeux sont désormais tournés vers la Fédération Guinéenne de Football et le ministère des sports.

TMBB pour VoxMeteore.Info

    Laisse Ton Commentaire

    Your email address will not be published.*

    Header Ad


    Forgot Password