Header Ad

Most Viewed

Categories

Header Ad



Libération des membres du SLECG : les avocats de la défense comptent jouer à la vengeance

Injures publiques, coups et blessures, violences et menaces, ce sont entre autres les chefs d’inculpation retenus contre neuf (9) enseignants membres du Syndicat libre des enseignants et chercheurs de Guinée. Ils ont été libérés hier jeudi 23 janvier 2020 par le tribunal de première instance de Mafanco.

Leur libération a créé d’immenses joies chez les enseignants qui étaient devant le tribunal en guise de soutien à leurs camarades. Une victoire également chez les avocats de la défense. 
Mais, ces avocats ne compte pas relâcher. Ils joueront à la vengeance contre celui qui a traduit leurs clients devant le juge. A la sortie du tribunal, ils ont  annoncé qu’ils porteront plainte contre le proviseur du lycée Bonfi.
«Ces enseignants ont été arbitrairement arrêtés sur instigation du proviseur du lycée Bonfi pour rien. Ils ont été mis en prison. On a essayé de leur coller  toutes sortes d’infractions. Mais aujourd’hui, ils ont été relaxés purement et simplement. Il y a l’enseignant Thierno Amadou Baldé qui a été condamné à trois (3) mois  de prison avec sursis. Nous allons nous aussi poursuivre notre plainte contre le proviseur, il sera jugé.»
De l’autre côté, l’USTG qui avait annoncé une grève ce vendredi, a décidé de l’annuler. Abdoulaye Sow a affirmé que dialogue sera finalement ouvert.
La rédaction 

    Laisse Ton Commentaire

    Your email address will not be published.*

    Header Ad


    Forgot Password