Most Viewed

Categories



Header Ad

Manif contre le référendum : le FNDC relancera ses protestations les 28 et 29 janvier

Abdourahmane Sanoh et ses collègues ont annoncé aux médias ce vendredi, la reprise des manifestations contre le projet de changement de Constitution en Guinée. 
Les leaders du front national pour la défense de la Constitution ont déploré les cas de morts enregistrés au cours des manifestations dans la semaine en cours. Après avoir condamné ces faits, ils ont a nouveau invité leurs militants à ne pas lâcher prise. 
«Il revient avant tout au peuple de Guinée de continuer à assumer sa responsabilité en répondant massivement à l’appel de résistance du FNDC les mardi 28 et mercredi 29 janvier 2020.  Que tous les citoyens majeurs opposés au 3ème mandat manifestent dans leur qruartier, district, sous-préfecture et dans l’ensemble des villes du pays», a dit Abdourahamane Sanoh, coordinateur du FNDC. 
Face à la “ténacité” du régime en place de doter la Guinée d’une nouvelle Constitution malgré les protestations des citoyens, les leaders du FNDC affirment avoir la volonté de mettre “fin à la récréation”. 
D’où leur déclaration:
“Il ne faut plus prendre des gants avec un Président dont le cynisme et le mépris vis-à-vis du respect du droit à la vie de ses concitoyens transparaissent clairement de ses propos. Dans les autres pays où il y a eu de nouvelles Constitutions, il y a eu beaucoup de manifestations, il y a eu des morts, mais ils l’ont fait.
Il ne faut plus prendre des gants avec un Président-Chef des armées dont les forces de défense et de sécurité tirent à bout portant sur des citoyens désarmés, y compris des enfants, tirent sur les corbillards et les ambulances, gazent des cimetières, sortent sans justification des corps de la morgue pour les abandonner à leur état de putréfaction. Il ne faut plus de prendre des gants avec un Président qui, après avoir juré de respecter et de faire respecter la Constitution à deux reprises, viole son serment en se rendant coupable de parjure et de haute trahison vis-à-vis de son peuple pire, en appelle à l’affrontement au siège de son Parti », ont-ils exprimé. 

Abdourahmane Doré 

RépondreTransférer

    Laisse Ton Commentaire

    Your email address will not be published.*

    Header Ad


    Forgot Password