Most Viewed

Categories



Header Ad

Nomcebo Zikode : « Je ne savais pas que Jerusalema allait prendre autant d’ampleur »

La carrière musicale de Zikode Nomcebo est en plein boom. La chanteuse, devenue l’une des plus recherchées d’Afrique du Sud, a réussi à captiver les fans du monde entier avec sa voix électrisante. Nomcebo, dont la carrière de choriste a duré 15 ans, a grandi à pas de géant, en tant que musicienne.

Zikode Nomcebo a récemment sorti son premier album intitulé «Xola Moya Wam». L’album a été inspiré par ses émotions sur la période de fermeture, en raison de la pandémie de la Covid-19. Nomcebo dit qu’elle voulait demander à Dieu d’être clément, au cas où nous serions punis pour nos péchés. Le single de «Xola Moya Wam» a récemment remporté l’or, prouvant qu’elle est une force avec laquelle il faut compter.

« J’ai fait la chanson parce que nous sommes en lock-out, j’avais peur que peut-être tout ce qui se passe était à cause de nos péchés, alors je disais à Dieu que mon âme veut faire mieux, mais les problèmes du monde sont accablants et la vie est difficile, et que quand je pèche, ce n’est pas parce que je lui manque de respect. Mais, c’est parce que nous sommes des humains et que je fais des erreurs aussi », a-t-elle expliqué.

Parlant de son album, Nomcebo indique que le travail sur la chanson s’est déroulée sans beaucoup de difficultés et qu’elle l’a terminé rapidement, qu’elle ne l’avait imaginé. « C’était très rapide et fluide, c’est peut-être parce que j’ai écrit la chanson à la maison et que je suis allée voir Master KG, puis nous avons enregistré la chanson », ajoute-t-elle.

Nomcebo, qui figure sur la chanson à succès mondiale de Master KG, Jerusalema, qui continue de prendre le monde d’assaut, révèle qu’elle avait peur d’écrire la chanson. « Au début, j’avais peur de ne pas pouvoir l’écrire et quand je suis arrivé au studio, parce qu’il n’y avait pas d’écrivain. J’ai demandé à Master KG de me donner le rythme pour que je puisse écrire la chanson à la maison. Master KG m’as demandé si ce n’était pas qui avait écrit ma chanson. Je lui ai répondu que c’était bien moi. il m’a alors demandé pourquoi j’avais peur maintenant… Honnêtement, je ne savais pas que la chanson allait prendre autant d’ampleur », a-t-elle raconté.

Nomcebo, qui a été nommée par l’honorable ministre des Arts et de la Culture Nathi Mthethwa au poste d’ambassadrice dans le monde, dans le cadre du programme de diplomatie culturelle de la DSAC, a confié que l’amour qu’elle a reçu du reste du continent et de l’Afrique a été écrasant . La chanteuse a indiqué qu’elle sortira bientôt le clip de «Xola Moya Wam» et que le single a récemment atteint le statut d’or.

Avec Afrik.com

    Laisse Ton Commentaire

    Your email address will not be published.*

    Header Ad


    Forgot Password