Most Viewed

Categories



Header Ad

N’Zérékoré: Les détenus de Kankan, une “épine dans le pied” des autorités…

Des personnes arrêtées en marge des violences du 22 mars à Nzérékoré

NZEREKORE-Les appels se multiplient pour la libération des 42 personnes arrêtées puis conduites à Kankan, consécutivement aux violences intercommunautaires qui ont déchiré la ville de N’Zérékoré, les 22 et 23 mars dernier.

Ce dimanche 23 août 2020, la Coordination Nationale des unions Forestières et le Conseil supérieur de la diaspora Forestière ont demandé à l’Etat Guinéen, de “libérer immédiatement ces prisonniers” dont le dossier s’est avéré, selon eux, “vide” 

“La détention arbitraire de ces compatriotes et l’existence de la fosse commune de l’après 22 Mars 2020 à Nzérékoré affecte la paix sociale et ne favorise pas la réconciliation en Guinée Forestière”, ont mentionné ces deux structures qui invitent l’Etat guinéen à veuillez au “respect des droits fondamentaux de ces détenus politiques spéciaux”.

Cette semaine, les femmes de ces détenus incarcérés à Kankan, ont campé pendant trois jours dans la cours du patriarche de Nzérékoré pour demander l’implication du sage pour leur libération. Elles ont été sommées de quitter les lieux.

Toutefois, apprend-on des tractations sont en cours pour dépêcher une mission à Conakry chez le chef de l’Etat pour lui évoquer le problème. Mais il n’y a pas encore de consensus autour.

Avec Africaguinee.com

    Laisse Ton Commentaire

    Your email address will not be published.*

    Header Ad


    Forgot Password