Most Viewed

Categories



Header Ad

Elie Kamano s’en prend violemment à Cellou Dalein : « Il se prépare à souiller la mémoire des victimes de son parti »

A travers un communiqué, la Direction nationale du parti Union des forces démocratiques de Guinée ( UFDG) a invité ses militants à lui donner leurs avis sur la participation ou non à la présidentielle d’octobre prochain. Elie Kamano n’a pas hésité de réagir à cette consultation encore en cours, du parti de Cellou Dalein Diallo, principale force politique d’opposition.

Dans une publication faite sur sa page Facebook ce dimanche, le Président du Parti Guinéen de la Solidarité et de la Démocratie (PGSD), a indiqué que cette consultation s’opère sous l’influence de la cupidité et au nom de la bêtise politique. 

« Cellou Dalein se prépare à souiller la memoire des victimes de son parti en prenant part aux élections qui se tiendront avec un fichier qu’il a toujours traité de corrompus et surtout avec la participation d’Alpha Condé qu’il traite d’illégitime pour avoir tripatouillé la constitution de 2010 ». 

Selon l’ancien reggaeman guinéen, « entre respecter la mémoire des victimes et participer à une élection sans triompher, l’UFDG est dans l’oeil du cyclone ». 

Elie Kamano affirme que si cette information se vérifie, comme apprise de source sûre, « je demanderais aux moutons de Panurge qui avaient vomit sur moi de venir ramasser leurs vomissures car ils n’ont absolument rien assimiler de la politique ». 

Pour l’éventuel candidat à la présidentielle d’octobre 2020, Cellou Dalein Diallo « est un felin politique qui n’a d’arguments que …………, sinon lui contre moi je le bouffe cru dans les urnes ». 

Il poursuit « Lorsque j’ai quitté le FNDC, vous m’avez traité de traître et de complice d’Alpha. Maintenant on verra avec la participation de votre demi dieu aux élections ce qui pourrait bien être votre argument et votre réaction ». 

« En politique », enchaîne l’ancien membre du FNDC, « Il n’y a  pas de logique mathématique, mais plutôt l’expression variée des forces idéologiques évoluant soit dans le sens de l’intérêt supérieur des masses laborieuses, soit dans l’intérêt du politicien qui se sert du peuple et qui s’en fout royalement des morts et des blessés qui payent le lourd tribu de sa bêtise. Koto Cellou est de la deuxième catégorie parcequ’il pense que ces dents sont plus blanches que les linceuls des guinéens tombés pour sa cause ». 

Par ailleurs,  l’auteur de la chanson ” paroles de fou ” laisse entendre que pour jeter l’anathème sur leurs militants, c’est avec peu de vergogne que Cellou et ses lieutenants ont publiquement demandé à ces autres de décider si oui ou non l’UFDG doit participer aux élections du 18 octobre 2020. 

Avec actujeune.com

    Laisse Ton Commentaire

    Your email address will not be published.*

    Header Ad


    Forgot Password