Most Viewed

Categories



Header Ad

Présidentielle du 18 octobre : le parrainage écarté ( Cour constitutionnelle)

L’article 42 de la nouvelle Constitution exige le parrainage des partis politiques à la présidentielle, mais cette disposition se heurte à un problème. Le code électoral n’en fait pas cas.

C’est dans cette optique que le président de la Commission électorale nationale indépendante, (CENI), a écrit à la  Cour constitutionnelle. Celle-ci vient de rendre sa décision.

La Cour constitutionnelle a décidé de suspendre cette disposition pour le scrutin du 18 octobre dans un arrêt rendu le 13 août. Le parrainage ne figure pas dans le code électoral en vigueur justifie la plus haute juridiction du pays.

Le parlement a voulu amender l’actuel code électoral pour l’adapter à la nouvelle Constitution lors de sa dernière session sans succès. Une disposition de la charte de la CEDEAO les avait empêché d’aller jusqu’au bout. Celle-ci exclut toute modification du code électoral à moins de six mois d’un scrutin.

Le Président de la république a entériné la date du 18 octobre proposée par la CENI pour l’élection présidentielle.

La Commission Électorale Nationale Indépendante continue à dérouler ses activités malgré les contestations de l’opposition et une partie de la société civile guinéenne. Les opposants veulent empêcher Alpha Condé de se présenter pour un troisième mandat alors que le parti au pouvoir l’a désigné comme son unique candidat à ce scrutin.

Thierno Bah pour voxmeteore.info

    Laisse Ton Commentaire

    Your email address will not be published.*

    Header Ad


    Forgot Password