Most Viewed

Categories



Header Ad

Prorogation de l’état d’urgence sanitaire : des Conakrykas partagés entre colère et déception

Colère et déception, voilà ce qui se lisait sur les visages de certains citoyens samedi matin au lendemain de l’annonce de la prorogation de l’état d’urgence sanitaire.

La sortie du Président de la république n’a pas été à la hauteur des attentes des citoyens de Conakry qui s’attendaient à l’allègement des mesures ou à défaut au renforcement des mesures d’accompagnement.

Rencontré à Matoto, Mamadou Lamine Diallo, étudiant en licence 3 chime déplore le fait que le Président n’a pas pensé au secteur du transport. Il débourse une forte somme pour se rendre tous les jours à l’université. « Il aurait dû quand même penser à faire en sorte que le coût du transport baisse. On peut bien prendre le nombre de place habituel et exiger le port de masque. D’ailleurs les gens ne portent plus les masques…»

Cet avis est partagé par Salia Camara qui ajoute la réouverture des lieux de culte. Il trouve qu’il est beaucoup plus facile de respecter la distanciation sociale dans les mosquées que dans les marchés qui sont bondés du monde.

Bah Oury, leader politique et membre du FNDC s’exprimant au micro de nos confrères d’Espace FM déplore le comportement des dirigeants qui à ses yeux ne montrent pas le bon exemple dans la lutte contre le nouveau coronavirus. L’ancien vice-président de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée est aussi favorable à l’allègement de certaines mesures.

Dans son adresse à la nation, le 14 août, le président de la république a prorogé l’état d’urgence sanitaire pour 30 jours. Il a par la même occasion indiqué le maintien de toutes les dispositions prises dans le cadre de la lutte contre le coronavirus.


Thierno Bah pour voxmeteore.info

    Laisse Ton Commentaire

    Your email address will not be published.*

    Header Ad


    Forgot Password