Most Viewed

Categories



Header Ad

Djoma media : l’infamie d’un brasier voulu !

Il procède à un débauchage sans précédent de journalistes, d’animateurs des autres radios et télévisions privées, déjà installées depuis de longues années, pour en faire siens. Et il s’est tout de suite fait un tableau de bord : la cristallisation des clivages ethniques.

Djoma média – c’est de lui qu’il s’agit – est donc ce brasier voulu par cet obscure personnage jouissant de la proximité avec Alpha Condé. Etant alors dans la galaxie présidentielle, Bill Gates, le proprio desdits médias s’inscrit littéralement dans la logique de son mentor et de tous ceux qui optent pour la chasse au faciès, pour se maintenir au pouvoir et donc jouir de la mangeoire infamante. C’est ainsi que la radio djoma a fait intervenir le Judas guinéen, le Satan par incarné : SheickAffan.

Sur le site internet du groupe, djoma média, il est carrément écrit : « Cheick Afan, chef des opérations de récupération des domaines sera notre invité dans ‘’Wonkhayafen’’, pour parler de son groupe Labesanyi, qui a pour objectif de récupérer des domaines vendus aux étrangers en Basse Guinée ». Cette information a provoqué une vive levée de boucliers, mais, jusqe-là, ni la HAC, le hic des médias guinéens, ni l’URTELGUI, ni le Procureur, ni le ministre de la communication, encore moins le porte-parole du gouvernement n’ont réagi à l’infamie de Djoma. C’est dire qu’ils sont tous coupables de complicité de cette bassesse rétrograde. Sinon, des animateurs radio qui donnent la parole à un psychopathe en phase terminale devraient tout simplement être bannis de ce média et poursuivis pour complicité du déchirement du tissu social déjà suffisamment entamé. Très vite, Ousmane Gaoual Diallo, sur sa page Facebook réagit : « Tu peux dire que je suis étranger en Guinée jusqu’au jour où tu franchiras le seuil de ma porte sans mon autorisation. »

Au-delà de toute la gravité de Djoma média, au-delà de la ligne éditoriale chaotique et surtout du manque de responsabilité de son géniteur, Djoma devrait être tout simplement fermé. Mais, ce média est à la solde du pouvoir, celui-là même qui constitue le terreau de l’enrichissement illicite de Bill Gates. C’est donc le moment pour ces journalistes et animateurs happés par l’argent de replier. Ils peuvent être comptables des dérives, des dérives dont on ne saura peut-être jamais les conséquences. SheickAffan n’est ni à sa première, ni à sa seconde sortie, notamment sur les réseaux sociaux. Il est accusé d’être l’instigateur des incendies dans les champs des particuliers, notamment dans les périphéries de Conakry. Il a été chopé écroué, puis libéré suite aux injonctions de Sékhoutouréya.

Comme quoi, le psychopathe jouit de la protection tant de Damantang que d’Alpha Condé et les autres. Il est temps de le lier, de fermer Djoma. Avant que le pire n’arrive. Un faux imam qui prône la division, la violence, etc., on en a que faire.

On vous aura avertis. 

kababachir.com/ Jeanne Fofana

    Laisse Ton Commentaire

    Your email address will not be published.*

    Header Ad


    Forgot Password