Most Viewed

Categories



Header Ad

Présidentielle en Guinée: le RPG se taille la part du lion sur les panneaux publicitaires


Lancée il y a quelques semaines, la campagne électorale se poursuit aussi bien à Conakry qu’à l’intérieur du pays. Les candidats tentent chacun à sa manière de convaincre l’électorat. Parmi les moyens utilisés par les candidats, la communication digitale, la publicité sur les panneaux publicitaires. Alpha Condé inonde la ville de Conakry.

Sur la plupart des panneaux, on constate la présence des affiches du candidat Alpha Condé et à des rares fois, celui de l’UFDG.

Il y a une législation en la matière mais la loi est loin d’être respectée. A cela s’ajoute le manque d’initiative des candidats de l’opposition qui ont laissé le président candidat occuper tous les points stratégiques profitant donc d’une faille dans le système.

Le code électoral révisé de la république de Guinée stipule en son article 46 que les emplacements spéciaux, une surface égale est attribuée à chaque candidat ou liste de candidats. Les emplacements sont placés par ordre d’arrivée des demandes. L’article 47 précise : les demandes sont adressées par les candidats ou les représentants des partis politiques aux maires des communes au plus tard 72 heures avant l’ouverture de la campagne électorale. Ce n’est donc pas  l’OGP ( l’Office Guinéen de Publicité) qui favorise le parti au pouvoir, se défend son directeur. « Tous les candidats sont considérés comme des annonceurs, des clients de l’OGP. Donc ils doivent s’adresser aux régies pour trouver un emplacement….».

Parmi les 11 autres partis en lice pour la présidentielle du 18 octobre prochain, l’UFDG de Cellou Dalein Diallo et le PADES de Ousmane Kaba se démarquent aussi sur le terrain. 

Ibrahima Capi Camara, directeur général de l’OGP, assure que son institution ne joue que le rôle d’arbitre et les places son données par ordre d’arrivée.

En dehors des espaces dédiées à la publicité, les partis politiques prennent d’assaut des symboles du pays pour afficher les insignes. C’est le cas par par exemple au rond-point belle vue où l’UFDG et le RPG ont presque pris en «otage», l’éléphant (image à la une).

Fanta Kaba pour voxmeteore.info

    Laisse Ton Commentaire

    Your email address will not be published.*

    Header Ad


    Forgot Password