Header Ad

Most Viewed

Categories

Header Ad



Procès des massacres du 28 septembre : le gouvernement pose la première pierre de l’édifice devant l’abriter

Dr Ibrahima Kassory Fofana a procédé à la pose de la première pierre du tribunal criminel spécial de Conakry lundi 13 janvier 2020. Financé à hauteur de 25.000.000.000 (Vingt-cinq milliards de francs guinéens), la construction de cet édifice permettra de traduire tous les présumés auteurs des exactions ignobles à répondre de leurs actes.

D’après le premier ministre, la réalisation de ce tribunal pourrait être une occasion pour limiter la récurrence des crimes odieux dans le pays depuis plus d’une décennie. Mais aussi, particulièrement pour juger le dossier des événements de 2009.

“Le gouvernement guinéen s’est engagé à organiser ce procès dans le respect des règles et pratiques de droit reconnues en la matière. C’est dans cette perspective qu’il a mobilisé déjà vingt-cinq milliards (25.000.000.000) de nos Francs”, a affirmé le chef du gouvernement.

Ce dossier sera convenablement jugé, à en croire Kassory Fofana qui signale que, quels que soient l’appartenance politique des coupables, leurs titres ou rangs. Toutefois, il leur sera garanti le respect des droits de la défense, soutient-il.

“L’Etat guinéen ne ménagera aucune peine pour la manifestation de la vérité dans ce dossier du 28 Septembre ainsi que dans tous les autres cas de crimes de masse et de graves violations des droits humains. Pour l’exécution du chantier, la charge financière ne sera pas supportée par la Guinée seule. Il faudra l’accompagnement et le soutien des partenaires au développement qui sont d’ailleurs membres du comité de pilotage institué à cet effet”, a dit le premier ministre.

La rédaction

    Laisse Ton Commentaire

    Your email address will not be published.*

    Header Ad


    Forgot Password