Most Viewed

Categories



Header Ad

Conakry : un manifestant tué par balle à Dar-es-salam

Un jeune homme d’une vingtaine d’années a été tué mercredi 02 septembre à Conakry. Mamadou Saidou Diallo a reçu une balle dans la tête à Dar-es-salam.

La liste des victimes du troisième mandat vient de s’allonger à Conakry. Touché par balle dans les affrontements entre forces de l’ordre et manifestants mercredi soir sur l’axe Bambéto-Hamdallaye, le jeune Mamadou Saidou Diallo a succombé à ses blessures. Son corps serait à l’hôpital sinoguineen, selon un responsable du Front national de la défense de la constitution ( FNDC).

Originaire de Kebaly, dans la préfecture de la Dalaba, la victime était âgée d’une vingtaine d’années. Ses amis le décrivent comme un jeune calme et sans histoire. 

Depuis mardi, lendemain de l’annonce officielle de la candidature du Président Condé à la présidentielle d’octobre prochain, des manifestations sont enregistrées dans divers endroits sur le long de la route Le Prince. Des affrontements qui avaient éclaté Mardi avaient fait quelques blessés et ce mercredi le pire est arrivé avec la mort de ce jeune. Mamadou Saidou Diallo vient donc s’ajouter à la longue liste des victimes des manifestations du FNDC. Plus d’une centaine de jeunes sont enterrés au cimetière de Bambéto.

Réunis en plénière mercredi soir, le FNDC a réitéré son opposition à un troisième mandat pour Alpha Condé et a invité tous ceux qui étaient jusque-là sceptiques à rejoindre le mouvement pour barrer la route à Alpha Condé. 

Pendant ce temps, le chef de l’Etat a clairement indiqué à des femmes réunies mercredi matin au Palais du peuple à Conakry qu’il sera candidat à la présidentielle d’octobre 2020.

Thierno Bah pour voxmeteore.info

    Laisse Ton Commentaire

    Your email address will not be published.*

    Header Ad


    Forgot Password