Most Viewed

Categories



Header Ad

Guinée/Affaire 200 milliards détournés par une ministre: corruption ou complot au sommet de l’Etat?

Zenab Nabya Dramé, Ministre de l’Enseignement technique et de la formation professionnelle est accusée de détournement. Selon une enquête menée par nos confrères de Guineenews, le montant s’élèverait à plus de 200 milliards de francs guinéens. Des accusations rejetées par la principale concernée. Le gouvernement qui va également dans le même sens et menace de saisir la HAC, mais des voix s’élèvent pour exiger la lumière.

La directrice adjointe de campagne du RPG arc-en-ciel à la présidentielle de 2020 aurait réussi à subtiliser ce montant dans différents départements dont celui de la santé, de l’agriculture où elle était DAF et au Ministère de l’Enseignement technique et et de la formation professionnelle. 

Les démentis du gouvernement et la Ministre


La Ministre affirme n’avoir rien détourné et avance que ce sont des gens qui veulent son poste qui tentent de l’écarter. Dans un post sur Facebook titré : « Prenez mon poste et laissez mon honneur», elle affirme que ce sont des gens qui veulent sont poste qui tentent de souiller son honneur. « J’insiste, je n’ai rien à me reprocher ni à cacher. Le moment venu, la vérité sera connue de tous et Dieu rendra justice. En attendant, j’informe, – pour ceux qui s’en inquiéteraient ou en douteraient de bonne foi- , que je n’ai été, à ce jour, mise en cause dans aucune affaire relevant de ma gestion actuelle ou antérieure : à commencer par Monsieur le Président de la République, personne ne m’a encore incriminé ou interpellé à propos de prétendus détournements, encore moins m’intimer de rembourser quoi que ce soit. Je défie quiconque de prouver le contraire”. “A la veille du remaniement ministériel qui aiguise les pires appétits et nourrit des tensions mortelles entre d’innombrables ministrables , je sais que jusque sous mes pieds, une course est engagée pour ma succession, semble-t-il, ouverte. Je ne m’en préoccupe pas. Mais, mon honneur et ma réputation de femme, si. Au prix de ma vie, je les défendrai. Il y a le procès des hommes et le tribunal de Dieu».

Le gouvernement guinéen abonde dans le même sens. Lors du conseil des ministres jeudi dernier, il a déploré la diffusion d’informations diffamatoires de nature à toucher l’honneur d’un ministre de la république. Il se réserve le droit de saisir la Haute autorité de la communication (HAC) et la justice. « Le conseil a déploré la diffusion par certains médias d’informations diffamatoires sur un membre du Gouvernement autour d’un détournement qui porterait sur des montants faramineux sans en apporter la moindre preuve. Le Conseil  encourage la HAC à veiller à l’application des règles d’éthique et de déontologie ainsi qu’au respect des dispositions pertinentes de la Loi sur la liberté de la Presse».

D’autres médias et des personnes ressources font d’autres révélations. Alors que le gouvernement et la ministre réfutent les allégations, nos confrères de Guinee7 eux aussi ont des informations qui confirment le détournement des fonds au Ministère de l’Enseignement technique et de la formation professionnelle notamment. Nos confrères d’inquisiteur.net s’interrogent sur la destination de Trente-quatre milliards trois cent quatre-vingt-treize millions cinq cent mille francs Guinéens (34.393.500.000GNF) ?».

D’autres révélations plus importantes ? Beaucoup d’observateurs le disent cette affaire n’est que la face cachée de l’iceberg. Les détournements de fonds font lésion dans l’administration. L’ancien président de l’Institut national des droits humains enfonce le clou. Mamady Kaba dit avoir des informations plus bouleversantes. Il regrette la réaction du gouvernement, avant de s’engager à lutter contre le phénomène de la corruption même si cela va le conduire en prison. « J’ai les même informations que Guineenews a publiées et j’ai d’autres informations plus sérieuses allant dans ce sens. »

La justice se bouge, une enquête pour détournement des deniers publics ou dénonciations calomnieuses annoncée. Pendant ce temps le procureur de la république près le tribunal de première instance de Kaloum s’est saisi du dossier. Au regard de la gravité des accusations, il a décidé dit-il de s’auto saisir. « Le parquet a décidé de procéder ou faire procéder à des enquêtes et investigations plus approfondies  aux termes desquelles des poursuites pourraient éventuellement être engagées conformément aux  dispositions pertinentes de l’article 47 du code de procédure pénale. Le parquet rappelle que de telles poursuites seraient initiées soit pour détournement de deniers publics soit pour dénonciation calomnieuse et diffamation», a déclaré Alpha Seny Camara.

La jeunesse du parti au pouvoir désapprouve la démarche du gouvernement. Dans une déclaration publiée jeudi, la jeunesse du parti au pouvoir a marqué son désaccord par rapport au soutien accordé par le pouvoir à la ministre. Elle exige l’ouverture d’une enquête sérieuse pour déterminer si oui ou non les faits reprochés à dame Nabaya Dramé sont avérés. « La jeunesse du RPG Arc-en-ciel regrette le démenti du gouvernement concernant un détournement de plus de deux cents milliards . Elle demande au gouvernement de s’inscrire dans la logique du chef de l’Etat qui a promis au lendemain de son élection de gouverner autrement», peut-on lire dans la déclaration. La jeunesse du parti au pouvoir n’a pas manqué d’inviter les services compétents à faire toute la lumière dans cette affaire.

Des organisations de la société civile, des partis politiques etc. ont demandé au gouvernement de faire la lumière dans cette affaire qui continue à faire grand bruit à Conakry. L’étau semble se resserrer autour de dame Nabaya qui a été aussi entendu par les JAC518.

Zénab Nabaya décide enfin de saisir la justice. ‘’Je ne peux accepter d’être accusée et condamnée dans une campagne publique de dénigrement délibérée et assumée, déclenchée par un article paru sur un site d’informations’’, a-t-elle annoncé lundi sur sa page Facebook.

Fanta Kaba et Thierno Bah pour voxmeteore.info

    Laisse Ton Commentaire

    Your email address will not be published.*

    Header Ad


    Forgot Password