Most Viewed

Categories



Header Ad

Tribunal de Dixinn: Des opposants à un 3ème mandat d’Alpha Condé condamnés à des peines de prison

La décision du TPI de Dixinn est enfin tombée en début de matinée ce mardi 22 octobre contre les leaders du Front national pour la défense de la constitution (FNDC) poursuivis pour « manœuvres et actes de nature à compromettre la sécurité publique et à occasionner des troubles à l’ordre public ». Après deux jours de procès, Abdourahmane Sanoh et autres leaders du FNDC ont été condamnés à de la prison ferme.

Le juge Aboubacar Maférin Camara a d’abord requalifié les faits, avant de prononcer la décision du tribunal. Abdourahmane Sanoh, coordinateur national du FNDC,  est condamné à un 1 an d’emprisonnement ferme. Sékou Koundouno, Bill de Sam, Ibrahima Diallo et Baillo Barry sont condamnés à 6 d’emprisonnement ferme, chacun.

Par contre, Mamadou Sanoh, Mamadou Bobo Bah et Abdoulaye Oumou Sow ont été libérés.

Les avocats de la défense qui ont dénoncé cette décision du juge, indiquent qu’ils vont interjeter appel.

Les concernés, membres de la société civile et leaders du FNDC avaient été arrêtés samedi 12 octobre dernier pour leur appel à des manifestations générales en Guinée. Ces manifestations des 14, 15 et 16 octobre, émaillées de violences dans plusieurs quartiers de Conakry et de l’intérieur du pays ont fait 9 morts, selon le Gouvernement (10 d’après l’opposition).

Ce verdict qui était tant attendu intervient à quelques heures du début d’une série  manifestations appelée par le FNDC qui compte utiliser la rue pour dissuader le président Alpha Condé à abandonner son projet de nouvelle constitution. 

    Laisse Ton Commentaire

    Your email address will not be published.*

    Header Ad


    Forgot Password