Most Viewed

Categories



Header Ad

Guinée : après ses piques, Elie Kamano demande des excuses à la communauté peule

Qui a conseillé Elie Kamano après sa sortie fracassante ? En tout cas, il semble qu’il a appris de ses erreurs logorrhéiques. Après avoir fait une publication sur sa page facebook, dans laquelle il s’est violement attaqué aux militants de l’UFDG en mettant l’accent sur la communauté peule d’une manière ambiguë, Elie Kamano rectifie le sort.

Quelques heures après ce dérapage,  Elie Kamano a modifié sa publication. Il   s’incline devant ladite communauté pour demander des excuses.

« Je m’excuse auprès de la communauté Peule pour avoir mêlé le nom de Diallo Tely et Barry Diawadou à mon texte dans ce contexte. Je reconnais que c’est une partie douloureuse de notre impétueuse histoire dont les plaies restent encore ouvertes. Je reprécise que ma plume ne s’adresse pas à toute une communauté au sein de laquelle j’ai mes meilleurs amis et une femme d’ailleurs. Elle s’adresse à certains militants de l’UFDG qui s’obstinent à outrager ceux qui ne partagent pas leur politique. Je suis profondément désolé pour avoir creusé l’histoire en faisant rappel d’un passé non élucidé et dont seul Dieu connaît la vérité des faits », a-t-il rajouté sur sa publication du vendredi 10 juillet.

L’artiste reggae man, devenu politicien, s’attaque-t-il à la communauté peule ? Lisez la publication faite par Elie Kamano sur sa page facebook vendredi 10 juillet

« Lettre aux acheteurs d’illusions de l’UFDG qui ne ratent pas d’occasion pour vomir leur venin viscérale sur toute personne qui se démarque de leur vision satanique, à vouloir vaille que vaille gagner un pouvoir qui les échappe par la virulence de leur communautarisme. Je ne suis pas responsable de la mort de Tely Diallo, moi je suis l’auteur de la mythique chanson Amadou Diallo tué par racisme aux Etats unis. Je ne suis pas non plus responsable de la mort de Barry Diawadou et autres, car je lis au bout de vos plumes et de vos lèvres, cette folle envie de vengeance dans un pays qui n’a plus droit à l’erreur et qui doit prendre de la hauteur en confiant son destin à ceux qui aiment profondément cette Guinée et non à ceux qui veulent se venger d’elle. Moi je suis l’auteur de la mythique chanson (Il Faut Pardonnez). Aujourd’hui je reprends ma plume, chose que je ne souhaitais vraiment pas faire en ces temps difficiles pour moi. Mais comme certains moutons de Panurge à L’UFDG de Cellou Dallein se sont inscrits à l’université de la grossièreté, oubliant que les premiers ennemis de la communauté Peule ce sont bel et bien certains peuls, se croyant ainsi plus démocrates que tous les autres, proférant des insanités à ciel ouvert contre toute personne qui ne partage pas leurs valeurs, remplaçant la force de l’argument par l’argument de la force, de l’animosité et de la bestialité verbale, ignorant qu’ils n’aident en aucun cas leur voleur de prophète à accéder au pouvoir. Dis-moi quelle famille tu as, je te dirais quelle famille tu auras. Je me rends nettement compte qu’aucune démission au FNDC n’a fait couler autant d’encre comme la mienne et qu’aucun parti politique n’a été autant affecté comme l’UFDG, sinon y’a aussi d’autres partis politiques au FNDC mais dont les militants sont bien éduqués et respectent les fondements de la démocratie. Vendeurs de cigarettes, de torches, d’allumettes, de moutons, il suffit qu’il soit de l’UFDG pour s’offrir un tel android et insulter a tout bout de champ. Quelle honte-cratie, cultivée dans un parti qui se dit pourtant démocratique. A la place de Cellou, j’offrirai à mes militants des ateliers de formation sur la bonne conduite en société. Sachez simplement que moi je suis immunisé contre votre sal verbiage. Occupez-vous de l’UFDG et donnez la paix aux guinéens car je n’ai jamais vu un marché sur lequel on achète l’impolitesse. Celui qui m’a aimé en tant que chanteur est libre de me détester en tant que politique, mais il n’est pas libre d’outrager ma mauvaise famille, sinon c’est sa bonne famille qui payera les frais.

Pour terminer, je précise que ceci ne s’adresse pas à toute la communauté Peule pour laquelle j’ai énormément de respect, ça s’adresse à certains moutons a l’UFDG qui prennent la politique pour l’islam en ternissant cette communauté. A bientôt », s’est lâché Elie Kamano sur sa page facebook.

Avec Kalenews

    Laisse Ton Commentaire

    Your email address will not be published.*

    Header Ad


    Forgot Password