Most Viewed

Categories



Header Ad

Le Colonel Mamadou Alpha Barry condamné à 5 ans de prison, victime de son incartade envers le Ministre de la Défense Diané ?

5 ans de prison ferme assortie d’une amende de 140 millions de francs guinéens, Colonel Mamadou Alpha Barry, chargé des Opérations à la Gendarmerie de Dixinn, a été condamné mercredi 11 novembre par le Tribunal militaire, pour « vol aggravé ». Il vit déjà un cortège de malheurs depuis sa sortie médiatique contre Mohamed Diané, ministre d’Etat à la Présidence déléguée à la Défense nationale.

L’officier militaire aurait juste mordu à l’hameçon :

Le 13 octobre, son procès s’ouvrait au Tribunal militaire de Kaloum, à la suite d’une plainte d’Ibrahima Diallo, commerçant à Madina, pour vol.

Résumons les faits : en février dernier, à la veille d’une manifestation, des pandores ont arrêté Ibrahima Diallo qui avait 2 milliards 500 millions de francs guinéens dans sa voiture, avant de l’écrouer à la Gendarmerie de Dixinn. Accusé de financer le FNDC, Ibrahima est transféré et emprisonné à Matam. Colonel Mamadou Alpha Barry aurait empêché les gendarmes de prendre son argent.

Pour avoir épargné l’argent, 10% du montant, soit 250 millions de francs lui revenait de « droit », selon le Colonel Alpha Barry. C’est une pratique connue de tous, dans les postes de police, commissariats, gendarmerie, en Guinée. L’agent ou l’officier qui aide un citoyen à récupérer son argent a droit à 10% du montant recouvré.

Mais le colonel aurait pris 9 000 dollars du montant, soit plus de 90 millions de francs guinéens. Et c’est là qu’il tombe dans le piège de ceux qui l’en voulaient.

Il a trouvé, après une plainte d’Ibrahima Diallo à la table du Haut-commandement de la Gendarmerie nationale, pour un manque de 165 millions de francs guinéens sur les 2 milliards 500 millions. Il est tombé dans le guet-apens. Désormais, on peut le poursuivre sur le terrain du droit commun, le “vol aggravé”; une infraction de droit commun commis par un militaire. Le prétexte est bon pour l’envoyer en prison.

Après le prononcé du verdict ce 11 novembre, le Colonel Barry se dit victime d’ « adversaires souterrains » qui cherchaient à le mettre en prison. « J’ai cherché à aider un innocent qui était sur le point de perdre beaucoup d’argent »

On l’en veut, puisque, selon lui, il constituerait un obstacle à certains pandores qui font des opérations, pour arracher de l’argent aux commerçants de Madina. «On a dit au ministre, voilà l’occasion », a-t-il déclaré au tribunal.

Revenons un peu en arrière : lors d’une émission radiodiffusée, le 16 mai 2018,  le colonel Mamadou Alpha Barry, invité par les journalistes à émettre son choix, a préféré Abdoul Kabélé Camara, prédécesseur de l’actuel Ministre de la Défense nationale, Dr. Mohamed Diané.

Le lendemain, Colonel Mamadou Alpha Barry, alors chef de service de communication, arts et culture, porte parole de la Gendarmerie nationale , direction de la justice militaire, a été suspendu de ses fonctions, par le Haut commandement de la Gendarmerie nationale qui a présenté ses excuses au Ministre Diané. Il est arrêté et enfermé au PM3, son salaire et son ravitaillement bloqués pendant plusieurs semaines. Libéré après, il est rétrogradé au poste de chargé des opérations à la Gendarmerie de Dixinn. Et c’est là qu’il est confronté avec Ibrahima Diallo, lequel dit-on le poursuit en justice pour vol.

Mais on pourrait se demander si Ibrahima Diallo, accusé de financer le FNDC, a-t-il agit librement et spontanément pour déposer plainte contre colonel Mamadou Alpha Barry» ?

Par voxmeteore.info/ voxmeteore@gmail.com

Image d’Illustration: Mohamed Damaro Camara

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

    Laisse Ton Commentaire

    Your email address will not be published.*

    Header Ad


    Forgot Password