Most Viewed

Categories



Header Ad

Guinée: la carte d’identité nationale biométrique est désormais disponible…

Sa disponibilité était attendue puisqu’elle constitue un important document dans les démarches administratives surtout. La carte nationale d’identité biométrique cette fois, est disponible en Guinée. Ce mercredi 09 septembre 2020, le ministre  de l’administration du territoire et de la décentralisation Général Bouréma Condé a présidé le lancement de ce document d’état civil dans la commune de Matoto.

Conscient de la demande persistante de l’authenticité de l’ancienne version de la carte d’identité nationale par les ambassades accréditées en Guinée, le ministre Bourema Condé, dans son discours a déclaré que tout ceci est définitivement « enterré » en Guinée.

« Nous recevons quotidiennement aussi bien au département de la sécurité qu’à celui de l’administration du territoire, des lots importants venant de différentes ambassades accréditées en Guinée, de demandes d’authentification d’état civil. Comme pour vous dire qu’hors de la Guinée, nos documents véritablement attiraient non seulement la suspicion, mais aussi et très souvent le rejet. Alors, ceci est définitivement enterré en Guinée… Car, quand votre état civil est faux, vous-même vous êtes faux », a déclaré le ministre de l’administration du territoire et de la décentralisation, au micro de mosaïqueguinée.

D’entrée de jeu, le ministre de la Sécurité et de la protection civile, Albert Damantang, pour sa part, a préféré inviter les citoyens a fournir les vraies informations, pour s’enregistrer.

« Enfin, comme dans les autres pays, les guinéens vont avoir un document d’identification biométrique. À partir de maintenant, comme le président l’a souhaité aussi bien pour son état civil que dans d’autres domaines, la Guinée entre résolument dans cette révolution numérique. Les populations qui vont venir s’enregistrer, soient très prudentes sur les informations qui vont être diffusées », a-t-il lancé.

Pour bénéficier de cette pièce biométrique au niveau de la police, il faudra verser une somme de 100.000 Gnf, apprend-on du commissaire Paye, responsable du projet de la carte nationale d’identité biométrique à la police.

Actujeune

    Laisse Ton Commentaire

    Your email address will not be published.*

    Header Ad


    Forgot Password