Most Viewed

Categories



Header Ad

Limogeage de militants :Le deux poids,deux mesures du RPG AEC devenu Parti-Etat !

Alpha Condé avait dit qu’il prenait la Guinée là où Sékou Touré l’avait laissée. Euh bien, tout porte à croire qu’il a atteint son objectif. Depuis quelques temps, ce sont désormais les militants du parti RPG AEC qui font et défont les cadres de l’administration et les élus locaux.

Le dernier acte en date n’est autre que l’acharnement de certains jeunots du parti au pouvoir contre le ministre du Budget Ismaël Dioubaté. Ce dernier est accusé d’avoir limogé le Directeur des Affaires Administratives et Financières (DAAF) du ministère de la Jeunesse et de l’Emploi Jeunes un certain Alpha Mamoudou Condé. Ce dernier serait très critique envers le pouvoir et son gouvernement sur les réseaux sociaux. Curieusement, c’est lui que ces pseudos communicants soutiennent.

*Les militants du RPG AEC seraient-ils devenus des Responsables des Ressources Humaines dans les départements ministériels pour valider la promotion ou le limogeage des cadres ? Interrogé par notre confrère mosaiqueguinee, le ministre Ismaël Dioubaté a assume son acte.  En aucun cas, on ne peut accepter un tel degré d’indiscipline. On ne peut pas se réclamer d’un parti et d’un régime et qualifier le gouvernement de ce régime, de ‘’nul, incompétent, méchant, irresponsable’’ et lancer ‘’Ouff’’ », lit-on.

Les thuriféraires du RPG AEC ne sont pas à leur premier acte concernant des cadres. Mais ils font du deux poids, deux mesures moyennant sans doute des espèces sonnantes et trébuchantes. Un DAAF constitue une véritable vache laitière pour ces militants. Ce n’est pas le cas pour les conseillers communaux qui, pourtant, eux sont élus.

 Ainsi, au lieu de soutenir Ismaël Condé, deuxième vice-maire de Matam qui a toujours montré son opposition à un troisième mandat, des jeunes du RPG AEC l’ont poussé vers la sortie. Le jeune frondeur a été exclu du parti mardi 05 mai pour « insubordination, indiscipline et non- respect du règlement ». Il est accusé par le Bureau Politique National de comportements gravissimes qui ternissent l’image du parti présidentiel. Ils sont allés jusqu’à barricader son bureau. Beaucoup n’hésitent pas à demander désormais son éviction du fauteuil de vice-maire de la commune de Matam. Entre deux Condé, les militants du RPG AEC ont choisi le mieux offrant dans cette affaire.

Guineedirect

    Laisse Ton Commentaire

    Your email address will not be published.*

    Header Ad


    Forgot Password